Recherche

Agenda militant

Faits marquants en image

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui540
mod_vvisit_counterHier3371
mod_vvisit_counterCette semaine16531
mod_vvisit_counterLa semaine dernière27942
mod_vvisit_counterCe mois-ci83919
mod_vvisit_counterLe mois dernier129995
mod_vvisit_counterCumul7511316

 , 


Communiqué de SUD Éducation Calvados et Solidaires

Grève nationale de l'Éducation et rassemblement du 4 avril 2019

 

tract réforme Blanquer grève du 4 avril SUD Education Calvados

Contre la loi Blanquer


L’adoption par l’Assemblée Nationale de la loi Blanquer est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. En s’entêtant sur ce texte  pourtant rejeté au Conseil Supérieur de l’Éducation, notamment par SUD Éducation, le ministre montre son mépris pour les  personnels.
Le débat parlementaire réactionnaire a eu pour conséquence l’obligation d’afficher le drapeau français dans les salles de  classes. Le projet prévoit de supprimer le statut de directeur-trice d’école et de faire des principaux-ales de collège les  supérieurs hiérarchiques des professeur-es des écoles. Il entraînerait aussi des fusions d’écoles et fermetures de classes,  notamment dans les zones rurales (119 fermetures de postes dans le Calvados), en ignorant les revendications pour des  services publics de proximité.
Les reformes du gouvernement sont cyniquement cohérentes. Elles mettent toujours plus en oeuvre une école du tri social, de la  sélection et des inégalites territoriales : Parcoursup, reforme du lycée professionnel, démantèlement de l’orientation, reforme du  lycée général et technologique, reforme du bac…
Dans le même temps, le gouvernement continue d’attaquer le statut de la fonction publique avec le projet de loi pour la  transformation de l’État : augmentation du recours aux personnels contractuels produisant une catégorie de travailleureuses pauvres, démantèlement des commissions paritaires de suivi des carrières et des CHSCT. Plus largement, les conditions de vie  et de travail des personnels se dégradent : faire toujours plus avec moins, point d’indice gèle, rétablissement du jour de carence, retraites.

 

Vers une mobilisation massive

 

En se mettant massivement en grève le 19 mars, les personnels, en particulier dans le premier degré, ont signifie au gouvernement leur refus des reformes en cours. Le  nombre de personnes en grève, en manifestation ou en assemblée générale, montre la volonté des personnels de se mobiliser. Le gouvernement et son ministre cherchent à mettre au pas ces personnels, comme le montre l’article 1 de la loi Blanquer. Face à toutes ces attaques, ne nous laissons pas faire, restons uni-es et solidaires, et continuons à construire ensemble un rapport de force en notre faveur !


SUD Éducation appelle à :

 

  • la constitution d'assemblées locales regroupant personnels et usager.e.s de l'éducation nationale, (enseignant.e.s, parents d'élèves, assistant.e.s d'éducation, lycéen.ne.s…) pour nous coordonner, et construire en tous lieux la lutte dans l'éducation par bassin géographique.

 

  • se mettre en grève massivement le 4 avril, mettre en oeuvre les actions décidées par les personnels, notamment en direction de la DSDEN et du rectorat.

 

  • Discuter de la grève et sa reconduction sur nos lieux de travail, dans les écoles les établissements, les AG locales.

 

  • Construire d'ores et déjà le boycott des examens

 

  • Rejoindre toutes les luttes en cours pour le partage des richesses et pour la transformation sociale et écologique.

 

 


Télécharger le tract


 

Communiqué de l'intersyndicale nationale

Appel de la fédération SUD Education

Adversus Blanquerum : la vidéo qui vous mettra en grève