Tous ensemble le  8 octobre

 

Cédant aux pressions des puissances financières, au MEDEF, aux injonctions de Bruxelles, le gouvernement déroule une politique qui remet en cause notre modèle social assis sur l’égalité, la justice et la solidarité.


Accompagnées par une bataille idéologique inédite, des politiques pour l’emploi se traduisent trop souvent par des mesures de régression sociale qui impactent tous les salariés, les privés d’emploi et en particulier les jeunes, bizutés socialement à leur arrivée sur le marché du travail.


Dans un contexte où les inégalités se creusent, où la précarité se développe, où la confiance en la possibilité de changer le cours des choses s’amenuise, où les forces réactionnaires progressent, les organisations syndicales CGT, FSU, Solidaires et UNEF réaffirment leur volonté de contribuer au renforcement des mobilisations et à leurs conver-gences, dans un cadre unitaire le plus large possible et de manière intergénérationnelle afin de faire entendre que des alternatives aux politiques libérales sont possibles.


Dans cette rentrée, elles invitent les salariés privés d’emploi les jeunes, les étudiants et les retraités à amplifier la mobilisation autour d’une plate-forme revendicative commune.

 

Pour:

  • Augmenter les salaires, les retraites, les pensions, les minimas sociaux.
  • Promouvoir l'égalité salariale femmes / hommes.
  • Améliorer les conditions de travail et réduire le temps de travail pour créer des emplois, combattre et réduire le chômage.
  • Pérenniser et améliorer la protection sociale, les retraites complémentaires, pour garantir les droits à la santé et à la retraite.
  • Développer les investissements pour relancer l'activité économique en tenant compte des impératifs écologiques.
  • Pérenniser et améliorer les garanties collectives.
  • Conforter et promouvoir les services publics.
  • Investir dans le système éducatif pour faire face à l’augmentation du nombre de lycéens et d’étudiants en leur assurant des conditions d’études satisfaisantes.

Mobilisation interprofessionnelle et intercatégorielle !

 

2015 : la rentrée la plus chère !


Les étudiants font aujourd'hui face à une augmentation du coût de la vie de 8% depuis 2012, et cette année aucune amélioration des aides attribuées aux étudiants n'est prévue. Sur près de 3 millions d'étudiants, un quart seulement perçoit une bourse, et aujourd'hui la Cour des Comptes remet en cause le droit aux APL pour tous les étudiants.


D'autre part, les conditions d'études se dégradent : les amphis sont bondés, des options voire même des filières sont supprimées, des étudiants sont refusés dans le parcours d'étude de leur choix à cause du manque de moyens dans l'enseignement supérieur.


L'UNEF, organisation étudiante, se joint aux syndicats de salariés pour appeler à la mobilisation le 8 octobre afin de défendre les droits des étudiants et lutter contre la précarité qui les touche tous directement.


L'UNEF revendique l'entrée de mille étudiants supplémentaires dans le système de bourses ; le droit pour tous les étudiants d'accéder à un demi-tarif dans les transports en commun ; l'encadrement des loyers dans chaque ville universitaire pour baisser le coût du logement et 200 millions d'euros d'investissements dans le budget des universités pour dégeler les centaines de postes d'enseignants et de personnels non remplacés.

 

Le 8 octobre à Caen

Les organisations syndicales CGT, FSU, Solidaires et UNEF appellent les salariés, les privés d'emploi, les jeunes, les étudiants et les retraités eu

Rassemblement à 10h30, place du Théâtre


Télécharger l'appel


Recherche

Faits marquants en image

En ligne actuellement

Nous avons 45 invités en ligne