Recherche

Agenda militant

<< Oct. 2019 >>
LMMJVSD
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Faits marquants en image

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui537
mod_vvisit_counterHier641
mod_vvisit_counterCette semaine537
mod_vvisit_counterLa semaine dernière26882
mod_vvisit_counterCe mois-ci78227
mod_vvisit_counterLe mois dernier138602
mod_vvisit_counterCumul7761421

 , 

Infos Sud Education Calvados hebdomadaire Lettre hebdomadaire de SUD éducation Calvados
19 mai 2016

Solidaires, Unitaire, Démocratique

 

 

Inter-catégoriel

PROJET DE LOI TRAVAIL : LE 49.3 UTILISE : INADMISSIBLE !

 

En appliquant de façon aussi brutale le 49-3, le gouvernement, sous la pression du MEDEF, envoie un message clair sur ses intentions d’appliquer sans discussion ce projet de loi dont le contenu est une succession de mesures plus régressives les unes que les autres : inversion de la hiérarchie des normes via des accords d’entreprises dérogatoires au Code du travail, remise en question du temps de travail, facilité de licenciement, remise en cause des organisations syndicales, etc.


Personne ne peut imaginer que la fonction publique sera épargnée. En effet, si les garanties collectives disparaissent dans le privé, il y a fort à craindre que les garanties collectives statutaires du public soient également remises en cause.


Les organisations syndicales de la Fonction publique, CGT, FO, FSU, et Solidaires appellent leurs organisations à s’inscrire largement dans les nouvelles journées de grèves et manifestations à venir, à commencer par le jeudi 19 mai 2016 afin d’obtenir le retrait du projet de loi Travail.

 

Appel à la grève et manifestations le Jeudi 26 mai à Caen


Lire le communiqué de presse de l'intersyndicale CGT – FO – FSU – Solidaires Fonction Publique


Enseignement 1er Degré

LE LIVRET SCOLAIRE UNIQUE NUMERIQUE

 

À partir de la rentrée 2016, un nouveau livret numérique entre en vigueur. Il comprendra une partie « socle commun de connaissances et de compétences » validé à la fin de chaque cycle et une partie « bilan périodique » trimestriel ou bimestriel. Le mode d'évaluation ne sera plus fixé par l'équipe enseignante mais sera imposé par ce livret : objectifs d'apprentissage non atteints, objectifs d'apprentissage partiellement atteints, objectifs d'apprentissage atteints, objectifs d'apprentissage dépassés.


Quelle formation aurons-nous ? Qui fournira à chaque école le matériel informatique nécessaire ? Le MEN considère que les enseignants ont la possibilité de saisir les livrets de leur domicile et que l'équipement et le débit dans les écoles n'est donc pas un problème. Aurons-nous du temps alloué à la prise en main et au remplissage de cet outil ? Comment peut-on (enseignants et parents) être sûr de la sécurité et du stockage des données ? Les parents seront-ils en droit de refuser l'utilisation de ce livret pour leur enfant ? Quelles utilisations en feront les inspecteurs-trices lors des inspections individuelles et/ou d'école ? Qui, et sur quel temps, va construire les nouvelles évaluations correspondantes aux items de ce livret ? À qui va vraiment servir ce livret ?


Faites-nous part de vos inquiétudes, vos questions sur ce sujet afin de les faire remonter au MEN.

 

 

DE NOTRE UNION SYNDICALE SOLIDAIRES

POURQUOI IL FAUT REDUIRE LE TEMPS DE TRAVAIL

 

Ensemble, remettons la réduction du temps de travail au coeur du débat public


La France compte actuellement 6,5 millions d’inscrits à Pôle emploi, 2,8 millions de plus qu’en 2008. Le chômage de masse mine depuis longtemps déjà la société hexagonale, mais ce fléau a pris une ampleur sans précédent ces dernières années. Il y a urgence à réagir.
Au tournant des années 2000, le passage aux 35 heures hebdomadaires avait eu un effet très positif sur l’emploi et l’activité, malgré certaines difficultés dans sa mise en oeuvre, notamment en matière d’intensification du travail. Il faut d’urgence reprendre ce chemin, même s’il faut probablement s’y prendre autrement, et notamment ne plus raisonner seulement sur le temps de travail hebdomadaire.


Il en va de l’avenir de notre démocratie et de notre modèle social.


Lien ici : http://www.solidaires.org/Ensemble-remettons-la-reduction-du-temps-de-travail-au-coeur-du-debat-public

 

 

L'ETAT D'URGENCE SERT A NOUVEAU POUR (TENTER DE) MUSELER LA CONTESTATION SOCIALE

 

Un nouveau pas dans l’atteinte aux libertés démocratiques vient d’être franchi par le gouvernement : des interdictions de manifestations sont signifiées par la préfecture de Paris, depuis le samedi 14 mai, à plusieurs personnes à qui il est reproché « d’avoir été remarquées, à de nombreuses reprises, lors des manifestations contre les violences policières et le projet de réforme du Code du travail » alors que « ces manifestations ont dégénéré en troubles graves à l'ordre public ». Cette nouvelle attaque contre le droit de manifester, qui s’appuie sur la loi sur l’État d’urgence, comme cela avait déjà été le cas lors de la Cop 21, est un scandale et justifie notre exigence de la fin de cet état d’exception.


Lire le communiqué sur notre site

 

ACTUALITES

27 MAI : 20 ANS DU PLANNING FAMILIAL

 

À partir de 18h, débats, rencontres, tables rondes, repa s, ...à Mondeville, à la nouvelle salle des fêtes, route de Rouen Pour y participer, inscrivez vous auprès du Planning familial 14 mfpf14@gmail.com


Consulter l'affiche sur notre site

 


Télécharger la lettre