Tract intersyndical


Nous ne sommes pas des ressources humaines!

 

Le 6 octobre, nous avons adressé un courrier commun à la ministre de l’Education nationale pour lui demander de renoncer à la mise en place de son projet sur les modalités d’évaluation des personnels d’enseignement et d’éducation, ainsi qu'à la création d’un nouveau grade à accès fonctionnel. La ministre n’a pas répondu à ce courrier dans lequel nous lui demandions également de nous recevoir dans l’objectif  d’ouvrir de véritables négociations sur d’autres bases.


A l’occasion du CTM (comité technique ministériel) du 7 décembre, nos organisations y siégeant ont voté contre le projet de décret.


Ce projet, inspiré des méthodes de management issues de l'entreprise capitaliste, repose sur des entretiens professionnels, des critères subjectifs et relatifs à du travail « gratuit », pouvant conduire à l'arbitraire et l'individualisation. C'est un projet dangereux et inacceptable.

 

La « revalorisation » des grilles indiciaires dont se targue la ministre est en fait un miroir aux alouettes avec des augmentations de salaire en trompe-l’œil qui sont très loin de compenser les pertes de salaire accumulées depuis des années.

 


 

La FNEC FP-FO, la CGT Educ’action, et SUD Education appellent les personnels à

se rassembler au Rectorat de Caen, le mercredi 1er février à 14h.

 



Nous demanderons une audience et déposerons une motion pour faire entendre nos voix et demander l'abandon du projet ministériel.

 


Télécharger le communiqué


appel 1er fevrier évaluation des enseignant-e-s

Recherche

Faits marquants en image

A suivre

  • Chut n°2

  • Chut n°3 bis

  • Chut n°3

  • Chut n°4

  • Chut n°5

prev next

En ligne actuellement

Nous avons 87 invités en ligne