Recherche

Spécial précaires

Faits marquants en image


Scandale en BAC PRO SN :

les collègues transférés sans raison !

 

Rappel des faits : lors du Comité Technique Académique du mois de février, le Rectorat de Caen a pris la décision de transférer 5 premières BAC PRO Systèmes Numériques de différents lycées (Cherbourg, Granville, Dives sur Mer, La Ferté Macé et Saint-Lô) vers le lycée de Condé en Normandie. Les élèves devaient donc faire leur seconde dans leur lycée d’origine puis aller finir leur Bac Pro à Condé. Ce transfert était estimé au minimum à 2 500 000 euros. Devant la mobilisation des élèves, des parents, des professeurs et de certains syndicats (dont SUD) la région a décidé de suspendre le transfert d’un an.


Ce transfert s’accompagnait bien évidemment de suppressions de postes chez nos collègues de SN mais aussi par répercussion dans les autres matières. La suspension du transfert aurait dû avoir pour conséquences de reporter les suppressions de postes et d’abonder en heures postes les DHG des lycées concernés. Que nenni ! Alors que les classes de premières sont bien maintenues à la rentrée prochaine dans les 5 lycées précités des postes sont supprimés. Les collègues de Bac Pro SN sont transférés au Lycée de Condé mais se voient affectés dans leur matière sur leur lycée d’origine pendant un an.


Le rectorat anticipe donc pour l’année prochaine et forcerai ainsi la région à se positionner pour le transfert des Bac Pro SN vers Condé. Lors de la CAPA PLP du 22 mai, le Rectorat, interpellé par SUD Education, a justifié sa décision en arguant du fait que suspension du transfert ne voulait pas dire suppression donc le rectorat applique la décision prise en CTA. La région est-elle au courant de cette manoeuvre alors qu’elle a déjà été flouée par le rectorat sur les raisons du transfert ?


Cette décision scandaleuse et méprisante provoque chez les collègues mal-être et souffrance. Cet arbitrage est digne d’une décision d’entreprise ultra-libérale. Nous avons donc un recteur macron-compatible.
En instance la question posée sur la prévention des RPS est demeurée sans réponse.


Les médecins du travail n’ont toujours pas reçu les collègues de Bac pro SN.


SUD Education exige du Rectorat :


- de revenir sur sa décision de suppression de postes
- de réabonder la DHG des lycées concernés
- de consulter le CHSCT Académique


Télécharger le communiqué


Agenda militant

<< Oct. 2018 >>
LMMJVSD
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui1202
mod_vvisit_counterHier1321
mod_vvisit_counterCette semaine5170
mod_vvisit_counterLa semaine dernière7722
mod_vvisit_counterCe mois-ci22921
mod_vvisit_counterLe mois dernier63950
mod_vvisit_counterCumul6561107

 ,