Recherche

Spécial précaires

Faits marquants en image

Luttes >> Info luttes >> Éducation en lutte n°1 - Pour une éducation égalitaire

Éducation en lutte n°1

Pour une éducation égalitaire

Bulletin d’information et de mobilisation contre le projet de loi relatif à « l'Orientation et à la Réussite des Étudiants » dit Plan étudiant, les projets gouvernementaux de réforme du lycée et la baisse des moyens.


Construire, ancrer et développer la mobilisation

 

La première journée de mobilisation, lancée à l’initiative d’une interfédérale regroupant organisations de personnels de l’éducation, syndicats d’étudiant-e-s et de lycéen-ne-s, associations de parents d’élèves et disciplinaires est un succès.

 

Des assemblées générales réunissant personnels et étudiant-e-s se sont tenues dans de nombreuses universités et les personnels des lycées se sont réuni-e-s pour discuter des annonces concernant la future réforme du bac et du lycée, la mise en place de la sélection à l’université ou encore la baisse des moyens en heures d’enseignement pour l’an prochain. La perspective d’une réforme du lycée qui n’a pour seuls buts que la réalisation d’économies (notamment via la réduction des horaires disciplinaires) et l’accentuation de la sélection à l’entrée de l’Université (le bac s’appelle maintenant « fiche Avenir »), réalisée dans un contexte d’austérité budgétaire, révoltent légitimement les personnels comme les étudiant-e-s et les lycéen-ne-s.


Ces réformes répondent à une logique globale et cohérente qui aura pour principal effet de creuser les inégalités. C’est pourquoi il est essentiel de poursuivre et amplifier la mobilisation dès le mardi 6 février, par la grève et en réunissant des assemblées générales afin d’auto-organiser le mouvement.

 

Contre la casse des statuts, la baisse des moyens, la dégradation des conditions de travail, la mise en place de la sélection à l’université, mobilisons-nous ! Pour une éducation égalitaire et ouverte à toutes et tous !

 

 

Mobilisations passées


La première Coordination nationale de l’éducation s’est réunie samedi 27 janvier à Paris 3 rassemblant une trentaine d’universités. Un appel a été rédigé appelant à la grève les 1 et 6 février, à la tenue d’assemblées générales dans les lycées et les universités et à une prochaines Coordination nationale de l’éducation le 8 février.

 

 

Assemblées générales dans les Universités


Université Paris 8 mercredi 31 janvier : 150 étudiant-es et personnels. Une motion a été votée et une prochaine AG aura lieu le 5 février.
Université Paris 1 : barrage filtrant à l’entrée du site Tolbiac suivi d’une assemblée générale qui a réuni 700 personnes avec une présence des lycéen-nes.
Sorbonne Université : une centaine d’étudiant-es et de personnels se sont réuni-es en assemblée générale et ont décidé de la mise en place de comités de mobilisation sur le campus de Clignancourt. À Jussieu, l’université a été bloquée quelques heures avant une AG de 80 personnes et un départ commun à la manif.
Université de Nanterre-Paris 10 : 400 personnes en assemblée générale.
Université de Villetaneuse-Paris 13 : AG de 200 personnes, étudiant-es et personnels.
Université Toulouse 2 Le Mirail : 800 personnels et étudiant-e-s en AG mardi, plus de 1000 jeudi 1 er février avec blocage de l'université, les personnels sont en grève contre la fusion des universités toulousaines et à présent contre les réformes de l'orientation post-bac et du lycée.
Université de Nancy : AG à la fac de Lettres le 1er février. Il a été notamment décidé de créer un comité de mobilisation et d'occuper une salle de l'université, de faire une prochaine AG le 6 février à 12h et de partir en manif de l'université pour converger avec la manif Education Nationale de Nancy.
Université de Caen : AG à la fac de Lettres sciences humaines. Une cinquantaine d’étudiant-e-s, une petite soixantaine d'enseignant-e-s-chercheurs-euses et de Biatoss
Université de Nantes : AG de 300 personnes le 1 er février suivie d’une manifestation en direction du rectorat
Université Paul-Valéry Montpellier 3 : AG de 200 personnes rassemblant des lycéen.ne.s, étudiant.e.s et personnels des universités de Montpellier
Centre Universitaire d’Angoulême : 30 personnes en AG
Université de Rennes 2 : Assemblée générale de 300 personnes et blocage de l’Université
Université de Nice : 200 personnes à l'AG de la fac de Sciences avec un tiers d'étudiant et deux tiers de personnels. Les parents d'élèves étaient représenté-e-s. Une motion à été votée et la décision a été prise de prendre part aux actions du 6 février. Une centaine de personnes à la fac de lettres. La décision a été prise de se réunir le lundi pour préparer les banderoles, affiches, tracts...
Université de Limoges : une centaine de personnes en AG à la fac de lettres, prochaine AG le 6 février.
Université de Brest : 30 personnels en AG, un comité de mobilisation s’est créé.
Université de Lille 1 : 80 personnes en AG

Université de Lille 2 : 50 personnes en AG
Université de Lille 3 : 200 personnes en AG
Université de Clermont-Ferrand : 600 personnes en AG
Université de Grenoble : 100 personnes en AG
Université de Pau : 150 personnes en AG
Université de Tours : 100 personnes en AG
Paris : le 1er février au soir s’est tenue une assemblée générale francilienne de l’éducation qui a rassemblée 250 personnes a la Bourse du travail. Elle se réunira de nouveau, au même endroit, après la journée de grève du 6 février. Une AG inter-lycées se tenait en même temps.

 

Et aussi des AG à Lorient, Aix-Marseille, Strasbourg, Amiens, Bordeaux, Poitiers...

 

 

Grève & manifestation du jeudi 1er février : une première journée de mobilisation réussie !

  • Manifestations : 6 000 personnes à Paris, 2500 à Toulouse, 1000 à Rouen, 800 à Lille, 500 à Lyon, Clermont-Ferrand et Marseille, 300 à Bordeaux et Montpellier, 200 à Nantes, Caen, Grenoble, Strasbourg et Angoulême, 150 à Aix, 100 à Dijon, ...
    L’interfédérale a comptabilisé 20 000 manifestant-e-s dans toute la France.
  • Blocages : Des blocages de lycées ont eu lieu dans plusieurs villes dont Paris, Marseille, Lille, Caen... Plusieurs blocages ont été levés par l’intervention de la police (lycée Vilgenis à Massy, universités de Nantes et Lille3, Jussieu...)
  • Second degré : ça se bouge. DHG, rapport Mathiot, sélection à l’université... les heures syndicales se multiplient dans les établissements du second degré où les collègues décident de ne pas appliquer la sélection en rendant des avis favorables pour tous les vœux ou en refusant d’en rendre (conformément à la consigne syndicale diffusée par SUD-Éducation), discutent des manques de moyens et se mobilisent pour le 6 février.

 

Agenda

 

06/02 2ème journée de grève nationale contre la sélection, la réforme du bac et du lycée, la baisse des DHG.

 

08/02 Deuxième Coordination nationale de l’éducation. Journée de mobilisation à Toulouse, des appels à la mobilisation sont en préparation dans d'autres villes.

 


Télécharger le bulletin


Agenda militant

<< Oct. 2018 >>
LMMJVSD
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui108
mod_vvisit_counterHier1321
mod_vvisit_counterCette semaine4076
mod_vvisit_counterLa semaine dernière7722
mod_vvisit_counterCe mois-ci21827
mod_vvisit_counterLe mois dernier63950
mod_vvisit_counterCumul6560013

 ,