Recherche

Spécial précaires

Faits marquants en image


Chut, ne le dites à personne... ou presque!

n°5 Juin 2018


Chut, ne le dites à personne... ou presque !


>>Psy EN : SAV de ParcourSup, bonjour !


>>15 ans que l'on parle de territorialisation des COP devenu-es Psy EN


>>Blanquer à Caen – rectorat bloqué et ministre planqué

 

>>Blanquer à Tilly sur Seulles – Lire entre les lignes

 

>>4 mois de suspension pour un avertissement

 

>>Ulis... revient...

 

>>Senghor : école priorité de la ville ?

 

>>Même les manifs deviennent précaires

 

>>Réforme des lycées pro : tous-tes apprenti-es, tous-tes soumis-es (aux patrons!)


>>Les fables de Jean... Michel Blanquer

>>Psy EN : SAV de ParcourSup, bonjour !


Depuis le 23 mai, les résultats d'affectation commencent à tomber pour les élèves de Terminales et les Étudiant-es se réinscrivant en 1ère année. Lors de la première journée, près de la moitié des élèves n'avait reçu aucune réponse positive !

 

Le gouvernement nous dit qu'il faut attendre, que les résultats tombent au fil de l'eau... ou plutôt que les miettes des petits poussins des 1ères cordées naturellement choisis par les établissements d'enseignement supérieur atteignent les petits canards...

 

On ne pourra pas reprocher à ParcourSup de n'être pas cohérent avec les politiques actuelles ! Quoi que ! Pour une institution, l’Éducation Nationale, qui a le mot « bienveillance » à la bouche toutes les 3 phrases, mettre les élèves dans de telles situations d'angoisse, de défiance vis-à-vis du système, voire de démotivation, c'est pour le moins... du foutage de... Mais, les psy EN, malmené-es également en ce moment, sont présent-es pour assurer le SAV et recevoir donc toute cette violence institutionnelle.

 

>>15 ans que l'on parle de territorialisation des COP devenu-es Psy EN


Lorsque les agent-es techniques sont passé-es aux collectivités territoriales, il était déjà question de passer les COP (conseillers d'orientation psychologues) aux régions ; 15 ans que ce serpent de mer rôde. Le projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » (sic) compte bien y parvenir.

 

Des services publics de proximité, les CIO (centre d'information et d'orientation), vont fermer, les psy EN vont se retrouver davantage en établissement alors que les usager-es de ce service ne sont pas que les élèves. La prise en charge par la région renforce la mainmise du patronat local sur les cartes de formations : encore une loi au nom cynique car, loin de choisir son avenir, cette loi comme toutes celles touchant à la formation et au travail, fait des travailleur-euses de la chair à patron..

 

Mobilisation des Psy EN le 5 juin !



>>Blanquer à Caen – rectorat bloqué et ministre planqué

 

Quelques jours avant sa venue, des bruits de couloirs annonçaient la venue du Ministre de l'Éducation Nationale chez nous ! École de Tilly, collège de Caen ? Les deux mon capitaine ! En passant par le Rectorat pour vanter les mérites de la fusion ! Bien sûr, fidèle aux pratiques de son gouvernement, pas question pour le Recteur de recevoir les organisations syndicales, ces corps intermédiaires. Il veut voir les gens en vrai : les penserait-il plus aptes à recevoir ses « éléments de langage », sa « pédagogie » ?


Gageons que les personnels ne seront pas dupes !

 

>>Blanquer à Tilly sur Seulles – Lire entre les lignes

 

En réaction au slogan "Demain, avec Blanquer, toutes et tous précaires", le ministre est venu dès la sortie de la voiture pour demander: "Qu'est-ce que vous voulez dire par là?". D’après lui, « dans l’Éducation Nationale, il n’y a que des titulaires ! » (sic). Un rapide aperçu lui est fait: 1 personnel sur 4 est déjà précaire, embauche massive de contractuel-les dans la Fonction publique annoncée par Darmanin, AVS-AESH sous payé-es, sans formations... Nous réclamons la titularisation de tous-tes. Réponse du ministre: "Nous travaillons pour aller vers des contrats robustes!" (re-sic). Pas des titulaires donc.

 

Au pays du camembert, on peut légitimement se demander : ces contrats, seront-ils fermes et fondants à la fois?


>>4 mois de suspension pour un avertissement


Deux collègues PE ont été suspendues 4 mois chacune avec salaire, la DSDEN disant avoir une multitude de choses à leur reprocher (comme d'avoir dit que les activités proposées par la médiathèque étaient soporifiques !). À la fin, c'est un avertissement et un prétexte insolite : elles auraient mis une mauvaise ambiance dans leur école ; elles vont être finalement mutées d'office après avoir pris un avocat et contacté SUD Éduc.


En attendant, elles ont été plongées dans l'angoisse permanente de savoir à quelle sauce elles allaient être man(a)gées !


>>Ulis... revient...


Depuis la rentrée 2017, les enseignant-es en SEGPA et ULIS touchent une indemnité spécifique qui vient remplacer des heures supplémentaires qui leur étaient attribuées pour tout le travail de coordination. Bien évidemment, cette indemnité ne compense absolument pas la perte des HS et ces enseignant-es voient alors leur salaire baisser d'environ 150€ par mois ! Pendant ce temps, leur charge de travail s'alourdit avec des effectifs d'élèves de plus en plus importants...


Une audience a été demandée à deux reprises auprès du DASEN : tut...tut..tut...aucune réponse.


>>Senghor : école priorité de la ville ?


Deux enseignantes de cette école se sont inscrites au stage inter-syndical « Droits des enfant-es migrant-es et de leur famille ». Lorsqu'elles ont appelé leur circo pour savoir si leur congé pour formation était accordé et si elles étaient remplacées, on leur a annoncé que seule une d'entre elles l'était. Pour les élèves de l'autre enseignante, des CP dans un quartier difficile : rien ! Ces élèves seront réparti-es dans les autres classes de cette école fusionnée... sur deux sites différents ! Pourtant, cette école passe en dispositif « 100 % de réussite au CP » l'année prochaine.


Peut-être aurait-on pu demander au Recteur de venir jouer aux Lego avec les élèves comme il l'avait fait l'année dernière dans cette école qu'il qualifiait « d’égalité des chances » ?


>>Même les manifs deviennent précaires


Le 30 mai était une journée de mobilisation des précaires de l’Éducation Nationale,
notamment les AESH, pour revendiquer un statut à la hauteur de l'importance des missions qu'ils et elles se voient confier. Une trentaine de personnes étaient présentes.


Elles se sont d'abord rassemblé-es à la préfecture puis ont pris le chemin du rectorat. Cette manifestation était légalement déclarée en préfecture. Sur le récépissé de la préf, une observation : « les organisateurs (...) ne devront pas gêner les allées et venues des piétons ainsi que la circulation en voiture » ."Bien sûr Monsieur le Préfet, et nous ne ferons pas de bruit."

 

 

 

>>Réforme des lycées pro : tous-tes apprenti-es, tous-tes soumis-es (aux patrons!)


M. J(e me) M(êle de tout) Blanquer, au service de la classe dominante, incite les enseignant-es à orienter les élèves vers l'apprentissage ;


Ben voyons... l'objectif est bien d'adapter le système éducatif au marché du travail et d'accentuer le tri social... aux détriments de l'émancipation des élèves.

 

 

 

>>Les fables de Jean... Michel Blanquer


Il y a quelques jours, les écoles et collèges ont reçu un colis mystère, parfois sans explication : des exemplaires des fables de La Fontaine. Il s'agit de l'opération « Un livre pour les vacances » : chaque élève de CM2 est sommé de lire « les fables » pendant ses vacances et quelques-unes (choisies par l'administration et non les enseignant-es) seront étudiées avant les vacances et en 6ème, histoire de donner un contenu à la liaison école-collège !

 

Le Ministre se permet donc de dicter aux enseignant-es leur pédagogie, aux élèves leurs lectures hors temps scolaire !


«Ainsi certaines gens, faisant les empressés,

S'introduisent dans les affaires :
Ils font partout les nécessaires,
Et, partout importuns, devraient être chassés. »


 

 

A vos stylos ! A vos claviers !


Si vous aussi vous vivez des aventures extraordinaires, si vous voulez faire part d'un coup de gueule, d'un témoignage, d'une info ou proposer un dessin, écrivez à: sudeduc14@free.fr



Télécharger la confidence


Agenda militant

<< Sept. 2018 >>
LMMJVSD
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui1469
mod_vvisit_counterHier2505
mod_vvisit_counterCette semaine10586
mod_vvisit_counterLa semaine dernière11098
mod_vvisit_counterCe mois-ci39559
mod_vvisit_counterLe mois dernier74124
mod_vvisit_counterCumul6513795

 ,