Recherche

Spécial précaires

Faits marquants en image

Luttes >> Rassemblements >> Université de Caen: La politique de l’emploi est (partiellement) tombée

La politique de l’emploi est (partiellement) tombée :
opacité de la procédure

et suppressions de postes

 

Rassemblement devant la « Présidence »
Vendredi 22 juin à 13h00
Jour de délibération au CA de la politique de l’emploi


à l'appel de SUD Éducation-Solidaires, CGT FERC Sup, SNESup-FSU et SNASUB-FSU

 


Le Comité Technique, instance consultée sur les questions d’emploi, de rémunération et de conditions de travail des agent.e.s de l’Université, s’est réuni jeudi 13 juin. Les organisations syndicales ont unanimement fait part de leur rejet, sur la forme comme sur le fond, de la politique de l’emploi 2018-2019 proposée par la direction de l’UCN.


Contrairement aux années précédentes, la politique de l’emploi des agent.e.s BIATSS n’est pas traitée en même temps que celle des enseignant.e.s. Cette dissociation empêche les élu.e.s du personnel de disposer d’une vision d’ensemble des orientations politiques de la direction pour l’année prochaine.


Par ailleurs, les documents fournis aux membres du CT concernant les enseignant.e.s ne permettent plus de connaitre l’évolution de l’emploi d’une année sur l’autre. Contrairement aux années précédentes, les tableaux n’affichent plus les postes gelés (auparavant identifiés par la mention Heures Complémentaires) mais seulement ceux pourvus (publication, ATER, etc.). Interrogée sur cet escamotage de l’information, la direction répond par une argumentation aussi alambiquée que fumeuse : en résumé, la présentation antérieure, avec l’historique du poste, empêchait de penser ! Prière de ne pas rire tellement la ficelle est énorme… Cette manière de présenter les choses permet surtout de ne plus voir le nombre et la localisation des suppressions de poste !


On peut se demander si, d’ici à la fin du mandat de l’actuelle équipe dirigeante, les élu.e.s du personnel auront encore accès à quelques bribes d’information. À l’opposé de la profession de foi de la liste présidentielle, vantant la transparence et le dialogue, les pratiques deviennent toujours plus opaques et autoritaires.

 

Pour l’heure, il faudra se contenter de savoir que la direction envisage d’ouvrir 26 postes d’enseignant.e.s (contre 38 cette année). Et pour les BIATSS, et bien, on verra plus tard… Cela dit, les informations remontant des composantes ne sont guère réjouissantes ! Les supports de poste des agent.e.s partant au mouvement seront-ils au final tout ou partiellement supprimés ?


Mais, qu’on se le dise, il ne faut pas parler d’économies sur la « masse salariale », les éléments de langage présidentiels précisent qu’il s’agit de choix budgétaires visant à investir dans la recherche et la pédagogie. Non, non, on ne rigole toujours pas…


Face à cette énième compression des effectifs du personnel, qui produira précarité de l’emploi et surcharge de travail, les organisations syndicales SUD Éducation-Solidaires, CGT FERC Sup, SNESup-FSU et SNASUB-FSU appellent le personnel à un rassemblement devant le bâtiment « Présidence », vendredi 22 juin, à 13h00, jour de délibération au Conseil d’Administration de la politique de (non) emploi.

 

Montrons notre désaccord face à cette politique d’austérité !

Venez échanger sur la situation dans votre composante !

Amenez votre sandwich… et vos slogans !

 


Télécharger le tract


Agenda militant

<< Oct. 2018 >>
LMMJVSD
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui1423
mod_vvisit_counterHier1066
mod_vvisit_counterCette semaine1423
mod_vvisit_counterLa semaine dernière7722
mod_vvisit_counterCe mois-ci19174
mod_vvisit_counterLe mois dernier63950
mod_vvisit_counterCumul6557360

 ,