Recherche

Agenda militant

<< Juin 2019 >>
LMMJVSD
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Faits marquants en image

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui2071
mod_vvisit_counterHier5502
mod_vvisit_counterCette semaine29760
mod_vvisit_counterLa semaine dernière30503
mod_vvisit_counterCe mois-ci68587
mod_vvisit_counterLe mois dernier102076
mod_vvisit_counterCumul7227521

 , 


Lycées mobilisés :

le ministre nous menace,

ne nous laissons pas intimider !

réformes blanquer lycéens à genoux lycée

 

 

Voici le mail envoyé par le ministre aux enseignant-e-s partout en France. C’est une réponse parfaitement inacceptable à la situation en cours. Ne nous laissons pas intimider !

 

 

En blanc, les réponses de SUD Éducation au ministre:


 

Mesdames et messieurs les Professeurs,

 


Notre pays est confronté à une situation exceptionnelle.


Au cours des jours derniers et dans certains de nos territoires, des violences particulièrement intenses sont apparues dans des cortèges composés en partie de lycéens.


Dans ce contexte, la protection des personnes et la sécurité des établissements doivent être notre première priorité.


C’est pourquoi, au regard du degré de violence qui émaille certaines manifestations, il est indispensable d’appeler à la sérénité, au calme et au respect des personnes et des biens. C’est une exigence démocratique au cœur de notre école.

 

Et cette violence, elle vient de qui ? SUD éducation dénonce sans ambiguïté les violences policières qui laissent des lycéen-ne-s défiguré-e-s, ou entre la vie et la mort.

 

«L’exigence démocratique», c’est le respect du droit de réunion, d’expression, de manifestation des lycéen-ne-s et des personnels.


Dans ces circonstances, j’en appelle à la responsabilité de chacun et à un discours de sérénité adressé aux élèves. Ce message a également vocation à être partagé avec les familles pour qu’elles soient pleinement conscientes des risques que courent leurs enfants en se joignant à des attroupements qui ne sont ni organisés ni encadrés. Appeler des élèves à se mêler aux désordres urbains revient à leur faire courir un danger grave.

Ça, c’est une menace. SUD éducation ne se laisse pas intimider : nous appelons toujours les personnels à rejoindre les lycéen-ne-s.

 

Pour faire face à cette situation, vous pouvez compter sur l’institution tout entière et en particulier sur les équipes de direction, qui sont à vos côtés pour protéger les élèves et l’ensemble des personnels.

 

Pour faire de la répression, le ministère répond présent. Mais pour soutenir les personnels dans d’autres situations, il n’y a personne.

 

«Protéger les élèves» ? À l’heure où de nombreux-ses lycéen-ne-s se font agresser par la police, c’est de plutôt de la police qu’il faudrait protéger les lycéen-ne-s.

 

 

Nous avons confiance dans l’avenir de notre jeunesse. Je vous remercie donc de contribuer à l’apaisement dont nos lycéens ont besoin pour se construire et réussir.


En transmettant connaissances et valeurs à tous les élèves, les professeurs sont au cœur de la République.

Aussi, je tiens à vous assurer de mon profond soutien pour l’accomplissement de votre mission.


Avec toute ma confiance,
Jean-Michel BLANQUER

 


Télécharger le communiqué