Recherche

Agenda militant

<< Juin 2019 >>
LMMJVSD
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Faits marquants en image

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui1989
mod_vvisit_counterHier5502
mod_vvisit_counterCette semaine29678
mod_vvisit_counterLa semaine dernière30503
mod_vvisit_counterCe mois-ci68505
mod_vvisit_counterLe mois dernier102076
mod_vvisit_counterCumul7227439

 , 


 

Les syndicats doivent prendre leur responsabilité

grève générale salaires justice sociale

 

L’Union syndicale Solidaires n’a pas signé aujourd’hui le texte rendu public par toutes les autres organisations syndicales à la suite d'une réunion qui s’est tenue ce matin.


Pour Solidaires il n'est pas possible :

  • de décider qu’il est urgent de ne rien faire
  • de s’engager dans des négociations à leur sens ouvertes par le gouvernement

  • de condamner uniquement « les formes de violence dans l’expression des revendications ».

Cette déclaration des syndicats d'aujourd'hui est hors sol.

 

 

 

La colère sociale exprimée depuis plusieurs semaines par les gilets jaunes et les maigres reculs consentis ne peuvent être transformés en « négociations » de circonstances voulues par le gouvernement. Cette colère n'est plus canalisable par de faux semblants.


Nous avons proposé aux autres syndicats de construire rapidement une journée de grève générale pour peser dans le rapport de force et arracher des augmentations de salaire et des droits sociaux. Notre proposition est restée lettre morte.

 

Une posture d’unité syndicale qui n'évoque pas les violences subies par les manifestant-es depuis plusieurs années, et encore plus gravement depuis les dernières semaines, est inconcevable pour Solidaires.


Nous portons et continuerons à porter dans le champ syndical la parole de ceux et celles qui considèrent que la construction de convergence de luttes entre les lycéen-nes, retraité-es, étudiant-es, salarié-es précaires, chômeur-euses, et toutes celles et ceux qui se battent pour la justice sociale, la justice environnementale est à mener. Nous appelons dès le 8 décembre à réaliser la convergence entre alarmes climatiques et sociales en étant présent-es dans la rue. Nous appelons à amplifier les mobilisations dans les secteurs où elles sont en cours, notamment par la grève, nous sommes aux côtés de celles et ceux qui, partout aujourd'hui, exigent la justice sociale. Notre Union syndicale met à disposition son outil syndical partout où cela sera jugé utile.

 


Télécharger le communiqué