INFO Grève N°8 - 22 octobre 2010

 


Un mouvement inédit

Au onzième jour de la grève interprofessionnelle démarrée le 12 octobre, il apparait clairement que ce mouvement cumule un certain nombre d’aspects qui lui donne un caractère inédit : sa durée, ses formes, le soutien massif de la population, la répression gouvernementale, la participation des lycéens, … Une chose est sûre : c’est un affrontement central avec le Pouvoir et le patronat qui est en cours, et nous ne devons pas lâcher !.

 

 

La grève dure

Onze jours de grève, c’est beaucoup, c’est épuisant, c’est très pénalisant financièrement, … mais c’est aussi la volonté de ne plus reculer, de continuer les efforts pour arracher la victoire. Dans les secteurs en pointe depuis près de 2 semaines, la situation n’est évidemment pas simple, mais la force collective et les entrées dans la lutte de nouvelles entreprises chaque jour sont des éléments décisifs.

Le gouvernement a recours à la répression

vistes, barrages, rassemblements, sont de plus en plus souvent agressés par des interventions policières. Des manifestations de lycéens et aussi de salariés ont été dispersées violemment. Le gouvernement tente d’installer un climat de tension et de peur, dans l’espoir de déplacer le débat et de masquer le désaveu massif envers son projet de loi. Par ailleurs, sa volonté de court-circuiter tout débat le conduit maintenant à accélérer encore la procédure parlementaire.

L’Union syndicale Solidaires n’a pas signé le communiqué adopté par 6 organisations.
Nous considérons que la situation mérite une réponse plus offensive et rapide des organisations syndicales nationales. Nous appelons à poursuivre la lutte, dans l’unité comme c’est le cas depuis 11 jours dans la plupart des départements et dans de nombreuses entreprises.

GDF-SUEZ

Les trois stockages souterrains gaziers de la région Centre (Chemery, Soings et Céré la Ronde), représentant 60% à 70% des capacités de stockage en France, sont bloqués depuis le 20 et n’émettent plus de gaz (débit normal : 600 000 m3 / h), sur décision de l’Assemblée du Personnel et après information de la Direction.

Le 21 octobre

Banque de France : blocage à 200 militants
Dêpot de carburants :
blocage des rond-point
Conseil Général :
une centaine de personnes
IFAC Lycéess :
400 à la gare, puis manif

Eboueur en grève

FILTRAUTO (VIRE)


Jeudi 21 l’intersyndicale SUD-CGT-CFDT de Filtrauto s’est rendu à Louvigné de Bais, prés de Rennes, site prochainement fermé: blocage du centre ville et du site.
Vendredi 22, les salarié-es de Louvigné de Bais, se scinde en 2 pour rejoindre les sites de Vire et d’Argentan afin d’occuper et d’empêcher la production.
Nous espérons mobiliser du monde. La CFDT et la CGT, appellent des sections voisines à les rejoindre sur le site de Vire.


Télécharger l'info


Recherche

Faits marquants en image

A suivre

  • Chut n°2

  • Chut n°3 bis

  • Chut n°3

  • Chut n°4

  • Chut n°5

prev next

En ligne actuellement

Nous avons 50 invités en ligne