Recherche

Agenda militant

<< Juin 2019 >>
LMMJVSD
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Faits marquants en image

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui5507
mod_vvisit_counterHier7334
mod_vvisit_counterCette semaine20797
mod_vvisit_counterLa semaine dernière32341
mod_vvisit_counterCe mois-ci87313
mod_vvisit_counterLe mois dernier102076
mod_vvisit_counterCumul7246247

 , 


Communiqué de SUD Éducation Calvados et Solidaires

Gestion-Administration dans l’académie de Caen  à la rentrée 2020 :
20 postes de profs en moins, 150 places supprimées pour les élèves

 



SUD Education, ainsi que certaines organisations syndicales, ont été convoquées par le rectorat de Caen à un groupe de travail sur le devenir des sections « Gestion-Administration » dans l’académie de Caen. Cette réunion s’est résumée à une série d’annonces de fermetures de sections dans plusieurs lycées professionnels et à la suppression de postes.


Les nouvelles annonces concernent pour la rentrée 2020 :

 

• Dans l’Orne :

 


Lycée Polyvalent Jean Guéhenno à Flers
Lycée Polyvalent Jean Monnet à Mortagne au Perche
Lycée Polyvalent Napoléon à L'Aigle

 

• Dans le Calvados :

Lycée Polyvalent Paul Cornu à Lisieux
Lycée Polyvalent Guillaume le Conquérant à Falaise (ex Lycée Guibray-Liard)


Dans le privé, un lycée de l’Orne et un lycée de la Manche voient aussi la fermeture de leur section.

 

Il faut savoir également, qu’à Avranches, la section ferme en juin 2019, à Camille Claudel la fermeture se fera dès la prochaine rentrée et qu’une demi-section a déjà été fermée à Victor Lépine à Caen.


Ces fermetures de sections s’accompagnent d’une vingtaine de suppressions de postes dans la matière « gestion-administration » (5 à Lisieux, 4 à Falaise, 4 à l'Aigle, 2 à Mortagne-au-Perche et 5 à Flers). Ces collègues vont devoir subir une reconversion. Aussi, SUD Education les invite à se rapprocher très rapidement du syndicat pour les accompagner. Autre conséquence de ces fermetures de sections, des suppressions de postes auront lieu aussi dans les matières générales (français-histoire-géo, maths-sciences, EPS etc…) si les DHG sont insuffisantes.  Mais le rectorat n’a pas fourni de chiffres pour éviter la grogne des personnels !
La casse de l’enseignement professionnel se poursuit inexorablement d’autant plus que le Rectorat n’envisage aucune création systématique de sections pour compenser les fermetures. Seuls les établissements possédant un dossier solide pourront envisager l’ouverture d’une nouvelle section.

SUD Education appelle tous les personnels à se mobiliser pour dénoncer la réforme de la voie professionnelle et à manifester leur colère en faisant grève le 17 juin 2019 lors des surveillances des examens.

 

 


Télécharger le tract