loso sud educ solidaires

Les annonces du Président Macron : la sécurité des personnes prime sur toute autre considération !

Courrier à la présidente de la CHSCT-A  - 16 avril 2020

 

Caen, le 16 avril 2020
À l’attention de la Présidente
du CHSCT A de Caen

 

Objet : Les annonces du Président Macron : la sécurité des personnes prime sur toute autre considération !

 

Madame la Présidente,


Le Président Macron a annoncé, ce lundi 13 avril, l’ouverture progressive des crèches, des écoles, des collèges et des lycées à compter du lundi 11 mai prochain. Après avoir débuté son allocution par la reconnaissance des « ratés », des « procédures inutiles » et autres « faiblesses logistiques » dans la gestion chaotique de cette crise sanitaire, il nous assure, désormais, de sa parfaite maîtrise de la situation. Il a par ailleurs loué cette population des « riens » qu’il méprisait hier encore, mais en réalité si essentielle à la survie de la nation.


L’annonce de la reprise du travail dans l’éducation, contradictoire avec le maintien de la fermeture des bars, restaurants, des musées, cinémas, théâtres et des autres lieux culturels jusqu’au 15 juillet. Les établissements scolaires rouvriront progressivement à partir du 11 mai (sans précisions sur les modalités), mais pas les universités (les étudiant·es n’auraient pas besoin d’être gardé·es pour que leurs parents travaillent ?). Comment peut-on imaginer sérieusement la réouverture des crèches, écoles, collèges et lycées dans des conditions de sécurité optimale à partir du 11 mai ? Les personnels de l’éducation devront-ils se sacrifier pour que les parents puissent retourner travailler et être
à leur tour sacrifié·es sur l’autel de l’économie productiviste et capitaliste ?


Pour rappel, l’ensemble des établissements scolaires ne sont pas tous dotés de lavabos, de savon, de papier essuie-main et de solutions hydroalcooliques, de masques ad hoc, le tout en quantités suffisantes : comment alors se protéger, en particulier des personnes porteuses asymptomatiques du virus ? Quand et comment seront dépistés les personnels avant cette date du 11 mai ? Comment pourra-t-on vérifier que toutes les classes, les tables , les chaises, les poignées de portes , les bibliothèques, les cantines, les toilettes, le matériel, etc. ... ont été désinfectés et par qui et comment assurer leur désinfection quotidienne ? Le président de la région, en personne, dit publiquement :
« j’attends les consignes. Mais franchement, quel cafouillage ! » et n'entrevoit pas aujourd’hui les conditions qui permettraient aux établissements scolaires de rouvrir leurs portes. C’est pourquoi, nous conseillerons aux agent·es et aux usager·es qui auront un motif raisonnable de penser que leur situation présente un danger grave et imminent pour leur vie ou leur santé, qu’iels pourront alors exercer leur droit de retrait et ne pas reprendre leurs activités dans leur ou leurs établissements. Et ce tant que leur employeur n’aura pas mis en place les mesures prévues à l'article L. 4121-1 du code du travail sur le fondement des 9 principes généraux de prévention. Cela relève donc de votre responsabilité.

 

D’autre part, une rentrée progressive signifierait-elle des journées de travail double : la journée, en classe dans les établissements avec des effectifs inconnus (réduits, en mixité de groupes ? ...) et en dehors des établissements, du télétravail pour les élèves resté·es confiné·es ? Sans compter bien sûr le travail domestique et l’aide à nos propres enfants. Les membres représentants des personnels du CHSCT-A vous alertent sur les risques psycho-sociaux et exigent la mise à jour des DUERP de tous les établissements de l’académie et excluent toute ouverture tant que les risques liés au COVID-19 ne seront pas listés, évalués avec des mesures de prévention effective.


« Les jours heureux reviendront », nous dit le président Macron, parodiant ainsi les mots du Conseil National de la Résistance...mais en attendant seule compte la mise en œuvre de toutes les mesures de protection. Elles doivent être effectives et si cela s’avère impossible, le confinement reste la meilleure des protections pour toutes et tous ! Dans les Enseignements Public et Privé, partout les instances représentatives des personnels doivent être consultées avant la reprise du travail, et leurs avis respectés.


Les membres représentants des personnels du CHSCT-A seront aux côtés des travailleurs et des travailleuses, des classes populaires pour défendre leurs droits et leur santé. La santé et la sécurité des travailleurs et des travailleuses face au Covid-19 sont l’unique objectif quand bien même l’exécutif pousse à la reprise du travail au risque d’engendrer une deuxième vague épidémique.


Les Inspecteur-ices Santé-Sécurité au Travail vous ont adressé un courrier pour vous informer des mesures à prendre. Vous ne pourrez pas dire que vous n'étiez pas au courant ! Les membres représentants des personnels du CHSCT-A vous demandent de suivre leurs préconisations et de tenir compte de nos courriers.


Soyez assurée, Madame la Présidente, de notre attachement au service public de l’Éducation Nationale

 

Les membres représentants des personnels
au CHSCT A de Caen au titre de Sud Education


Télécharger le courrier de SUD Éducation