Communiqué de SUD Éducation Calvados et Solidaires

Réforme du Diplôme Universitaire de Technologie : où est l’urgence ?

 

Le ministère a décidé de maintenir la date initiale d’application de la réforme du Diplôme Universitaire de Technologie (DUT). Le Bachelor Universitaire de Technologie (BUT) devra donc entrer en vigueur à la rentrée 2021 et ce, en dépit des nombreuses critiques portant sur le rythme d’adoption d’une mesure bouleversant le contenu et l’organisation des formations. À la suite des prises de position des différentes instances composant le « réseau des IUT », le Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (CNESER) a également demandé, le 19 mai dernier, le report de la date d’ouverture du BUT d’au moins un an.


Comme partout dans l’ESR, les équipes pédagogiques et administratives ont été mobilisées pour faire face aux implications de la crise sanitaire sur le 2nd semestre et se mobilisent actuellement pour « préparer » la rentrée, dont on peine d’ailleurs à voir comment respecter le carcan du fumeux 20/80 imposé par la direction de l’Université. Spécificité des IUT, la relation au « monde professionnel », qui s’opère au travers des projets tutorés et des stages ainsi que des enseignements dispensés par des intervenant.es extérieur.es, a été sérieusement chamboulée par le confinement, amenant nombre de départements à décider par exemple la neutralisation de l’immersion professionnelle obligatoire des étudiant.es. Le rétablissement de ce lien avec les structures partenaires des formations risque d’être difficile l’année prochaine, en raison à la fois des modalités radicales d’enseignement à distance prévues pour septembre mais aussi des conditions de reprise de l’activité post-confinement. Dans l’urgence de survie économique « post-crise », certaines d’entre elles auront d’autres priorités que d’accueillir nos stagiaires ou embaucher nos étudiant.es nouvellement diplômé.es.

 


Télécharger l'intégralité du communiqué