Luttes >> Tracts >> Rentrée des AED - Tract de SUD Education Calvados

Rentrée des AED : situation et perspectives

Tract de SUD Education Calvados - 22 novembre 2020

 

AED - Tract de SUD Education Calvados - 22 novembre 2020Rentrée des AED : dans le contexte actuel de crise sanitaire, les équipes de vie scolaire sont épuisées et en colère face aux demandes toujours plus importantes des chef-fes d'établissements. Les AED font aussi face à une grande précarité qui est pour elles et eux source de grandes injustices. Petit tour d'horizon de la situation et des perspectives d'actions.

 

Dans plusieurs établissements, les Assistant-es d’Éducation ont été nombreux-ses à se mettre en grève mardi 10 novembre dernier. Dans bien des bahuts, ce sont même elles et eux qui ont été les plus mobilisé-es fermant ainsi plusieurs vie-scolaires. En trame de fond, il y a bien entendu le contexte sanitaire et la dégradation de leurs conditions de travail, mais aussi et surtout le rejet de la précarité et des injustices dont ils-elles sont les victimes. Un mouvement spontané et salutaire qui ne demande qu'à se poursuivre.

 

Le déclencheur c’est bien entendu la dégradation considérable des conditions de travail à laquelle sont confronté-es les collègues AED depuis la rentrée. Ces dernier-es sont non seulement en première ligne pour mettre en place le protocole sanitaire mais ils-elles se retrouvent aussi particulièrement exposé-es aux risques de contamination. Les équipes de Vie Scolaire doivent bien souvent gérer dans l’urgence et faire face à un manque d’effectif criant dans bien des établissements. La période le montre encore, malgré l’importance essentielle dans la vie des établissements des Assistant-es d’Education, ces dernier-es ne reçoivent pas la reconnaissance à laquelle ils-elles ont droit et ne sont associé-es que très marginalement aux prises de décisions. Ce manque de reconnaissance n’est pas nouveau, il est d’ailleurs inhérent à la précarité du contrat des Assistant-es d’Education. Cette précarité permet tous les excès de la part de la hiérarchie et des chef-fes d’établissements employeurs, elle est source de nombreuses injustices. C’est avant tout cela qu’expriment les AED à travers la mobilisation qu’ils-elles sont en train de construire. Trop souvent les AED sont victimes de décisions arbitraires de la part des directions d’établissements. Aussi, l’absence de prime REP/REP+ pour les AED est tout à fait emblématique de la précarité subie. Les AED et les AESH sont les seules catégories de personnels à ne pas en bénéficier dans les établissements d’éducation prioritaire. Ce n’est pas un hasard et l’Education Nationale compte bien continuer à faire des économies sur leur dos. Pour montrer l’inadéquation totale entre l’importance de leurs missions et la façon dont ils-elles sont considéré-es, les AED déjà mobilisé-es appellent leurs collègues à les rejoindre massivement dans l'action. SUD éducation appelle les autres personnels à organiser la solidarité et à apporter leur soutien à la mobilisation des AED et à se montrer vigilant-es face aux éventuelles pressions dont les collègues AED seraient l’objet.

SUD Education 14 va pousser au niveau local et national pour aboutir à une journée de mobilisation dès début décembre. Nous vous informerons prochainement des modalités d'action choisies. Par ailleurs, nous vous invitons à
prendre contact avec nous pour nous faire remonter la situation et le niveau de mobilisation dans vos établissements.

 

 


Télécharger le tract