Communiqué de SUD Éducation Calvados et Solidaires

Se syndiquer, c’est se défendre et se construire
un avenir collectivement !

 

 

 

 

Les gouvernements successifs ne lésinent pas sur la mise en place de réformes libérales et autoritaires, au nom de la politique de « modernisation » de l’économie française au profit des classes dominantes et possédantes :

  • Remise en cause de la protection et de la solidarité sociales : Destruction du droit du travail, allongement de la durée de cotisation pour les retraites, Sécurité Sociale à plusieurs vitesses, réduction de la durée et du niveau de l’allocation chômage, réduction des droits à la formation, etc.
  • Démantèlement des services publics Suppression d’établissements publics (santé, justice, etc.), restructuration autoritaire (santé, université, chômage, etc.), privatisation et externalisation généralisées, etc.
  • Augmentation du temps de travail et réduction du revenu réel des salarié.es Remise en cause des 35 heures, blocage des négociations salariales, primes au mérite et heures supplémentaires, extension du travail la nuit et le dimanche, report de l’âge d’entrée à la retraite, etc.
  • Déstabilisation de la Fonction Publique et application de méthodes managériales de gestion du personnel Réduction drastique des effectifs, fragilisation du statut de fonctionnaire et mise en concurrence des agent.es, mobilités contraintes entre services et entre établissements, dispositifs d’évaluation et de travail par objectifs, etc.
  • Surveillance des salarié.es et des usager.es, répression des mouvements sociaux Contrôle des bénéficiaires du chômage, chasse aux étranger.es, extension des dispositifs de surveillance à l’ensemble de la population, fichage des militant.es, assignation à résidence des manifestant.es, etc.

Télécharger l'intégralité du communiqué