Communiqué de SUD Éducation Calvados et Solidaires

Pas d’extrême droite sur nos campus, ni ailleurs !

 

 

 

 

Depuis quelques mois, l'Université de Caen Normandie connaît une recrudescence des marques de l’extrême droite (tags, autocollants et affiches) sur le campus 1. D’ordinaire plus discrète, la présence de ces militant.es se fait de plus en plus visible et menaçante. Nous avons reçu des témoignages d'étudiant.es ayant été victimes d'intimidations voire d’agressions alors qu’ils et elles collaient leurs propres affiches ou tentaient d’enlever ces marques réactionnaires. Cette situation n’est malheureusement pas nouvelle. Déjà l’année dernière, nous avions observé une multiplication des inscriptions inspirées du Groupe Union Défense (GUD), une association d’étudiant.es de l’extrême droite violente, habituée aux ratonnades et aux attaques du mouvement social dans les années 1970.

 

Dans un contexte où le « débat public » laisse toujours plus de place aux thématiques racistes et sécuritaires, il semble que certaines organisations étudiant.es se radicalisent elles aussi. Des affiches et des autocollants de l’Union Nationale Inter-universitaire (UNI), parfois accompagnés de symboles fascistes, sont de plus en plus fréquemment collés sur le campus 1, que ce soit sur les panneaux extérieurs et intérieurs ou sur les portes des locaux syndicaux des étudiant.es et du personnel. Pour rappel, l'UNI est une organisation créée à la suite de mai 68, sur des orientations réactionnaires et antisociales, qui a mené par le passé des actions violentes communes avec le GUD. Un temps lié.es aux Jeunes Républicains, certain.es de ses membres semblent aujourd'hui se tourner vers Zemmour, nouvelle coqueluche des nationalistes, réactionnaires, misogynes, racistes, etc. Leurs militant.es n’hésitent plus à diffuser maintenant des affiches et des autocollants reprenant les théories fantasmées de l’extrême droite sur l'« islamo-gauchisme » ou l’« ensauvagement » de la société.

 


Télécharger l'intégralité du communiqué