Compte-rendu de la CAPD du 06/06/2013

Etaient présents :
Le DASEN et les représentants de l'administration.
Les représentants élus du personnel :
Du SNUIPP, de SUD éducation,du SGEN-CFDT .


Déclaration de SUD éducation à la CAPD du 06/06/2013
Les CAPD se suivent et malheureusement les déclarations de SUD éducation se ressemblent.
La carte scolaire n’est pas sans conséquences sur le mouvement. Peu de postes sont vacants faute de créations suffisantes. Même si nous nous félicitons de l’abandon des 5 points pour les collègues sur postes provisoires, nous ne pouvons que constater que les conditions de mobilité sont une fois de plus réduites.
Nous dénonçons également les 54 postes réservés cette année aux sortants du concours. Nous réclamons pour ces stagiaires une réelle année de formation, avec des départs en stages de formation en cours d’année.


Nous ne cessons de dénoncer depuis des années la dégradation continue de nos conditions de travail et cette fois encore la réalité nous rattrape.
Pour la première fois à notre connaissance des enseignants d’une école du Calvados, l’école Camus de Condé sur Noireau ont utilisé leur droit de retrait pour se protéger d’une situation de danger.
Ce constat avait déjà été signalé dans le registre de santé et sécurité au travail. Il n’en avait pas été tenu compte par l’administration.
Nous demandons donc qu’une attention particulière soit portée aux faits signalés dans ces registres par nos chefs de service, comme l’impose la règlementation et que des solutions soient apportées aux problèmes signalés.
Nous constatons aussi des demandes toujours plus nombreuses d’accompagnement en urgence devant le médecin de prévention, la plupart du temps pour des pathologies liées au travail.
Nous sommes persuadés que cette situation est due aux atteintes qui ont été portées depuis des années au service public d’éducation.

 


Certains auraient pu penser que l’arrivée d’un nouveau gouvernement aurait pu amener une amélioration, il n’en est rien : la refondation de l’école s’avère être un échec, la réforme annoncée des retraites s’annonce être une régression sans précédent.
Dans ces conditions, vous pouvez vous attendre à l’automne prochain à un mouvement social d’ampleur auquel SUD éducation participera et apportera tout son soutien.
Le DA réagit en disant que la refondation est un processus s'étalant sur 5 ans et qu'on ne peut dès maintenant affirmer que c'est un échec.
SUD éducation répond qu'en tout cas, c'est mal parti.


Les autres organisations syndicales ne présentent pas de déclaration.


Lire la suite


Recherche

Faits marquants en image

A suivre

  • Chut n°2

  • Chut n°3 bis

  • Chut n°3

  • Chut n°4

  • Chut n°5

prev next

En ligne actuellement

Nous avons 71 invités en ligne