Recherche

Agenda militant

<< Oct. 2019 >>
LMMJVSD
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Faits marquants en image

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui179
mod_vvisit_counterHier973
mod_vvisit_counterCette semaine1152
mod_vvisit_counterLa semaine dernière22735
mod_vvisit_counterCe mois-ci79415
mod_vvisit_counterLe mois dernier138602
mod_vvisit_counterCumul7762609

 , 

Infos Sud Education Calvados hebdomadaireLettre hebdomadaire de SUD éducation Calvados
Mercredi 6 décembre
Solidaires, Unitaire, Démocratique

 

Inter-catégoriel

UNE ATTAQUE SANS PRÉCÉDENT CONTRE LES LIBERTÉS SYNDICALES

Le conseil fédéral de SUD éducation dénonce l’attaque sans précédent contre les libertés syndicales portée par le Ministre de l’éducation nationale. Sur la base de calomnies, le Ministre de l’éducation nationale mène une campagne inepte et a annoncé avoir porté plainte contre le syndicat départemental SUD éducation 93, qui organise un stage de formation syndicale ouvert à tous les personnels : « Au croisement des oppressions - Où en est-on de l’antiracisme à l’école ? ».


Le fonctionnement de la fédération des syndicats SUD éducation laisse entière l’autonomie de chaque syndicat, en particulier en matière de pratiques syndicales et de politique d’action, notamment sur le contenu des formations locales.


Les approches de l'antiracisme sont diverses et peuvent faire débat. Mais nous ne pouvons pas laisser dire que le stage organisé par SUD éducation 93 serait autre chose qu’un stage antiraciste visant à combattre les discriminations.


Les syndicats SUD éducation réunis en conseil fédéral ce jeudi 30 novembre dénoncent l’attaque sans précédent contre les droits syndicaux et contre les libertés syndicales portée par le Ministre de l’éducation nationale. Le conseil fédéral affirme sa solidarité avec les militant-e-s de SUD éducation 93 qui subissent des insultes, des menaces, et des attaques physiques contre des locaux syndicaux.


Pour télécharger le communiqué c’est par ici.

 

 

SI LE MEDEF ARRÊTAIT DE SE GAVER, TOUT LE MONDE POURRAIT BOSSER !

 

Tandis que Bernard Arnault, Dassault ou Total défiscalisent des milliards sur le dos des travailleur-ses et des précaires (Paradise Papers), le MEDEF joue à « vis ma vie de patron-ne » avec des élèves de collèges dans des mini entreprises, développe des supports ludiques pour apprendre le fonctionnement d’une banque en classe, organise des déjeuners « les boss invitent les jeunes »... autant de dispositifs qui visent à adapter l’école au monde de l’entreprise et « rendre les jeunes 100% employables ».


Les valeurs portées par SUD Éducation sont opposées à celles de l’école capitaliste. Nous estimons bien au contraire qu’il faut promouvoir les pratiques et les valeurs coopératives d’entraide, entre collègues et entre élèves, pour construire ensemble une autre école dans une autre société, égalitaire et émancipatrice.

 

L’ÉCOLE N’EST PAS UNE ENTREPRISE, L’ÉDUCATION N’EST PAS UNE MARCHANDISE !

 

Lire la suite...