Recherche

Agenda militant

<< Sept. 2019 >>
LMMJVSD
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30

Faits marquants en image

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui333
mod_vvisit_counterHier2821
mod_vvisit_counterCette semaine333
mod_vvisit_counterLa semaine dernière25796
mod_vvisit_counterCe mois-ci106995
mod_vvisit_counterLe mois dernier117195
mod_vvisit_counterCumul7651587

 , 



Motion du conseil des maîtres

École primaire [nom]


 

Le conseil des maîtres de l’école primaire [nom], réuni le [date], constate que ces évaluations ne lui apportent aucune aide pour mieux connaître ses élèves. Le conseil des maîtres a donc décidé de ne pas faire passer les évaluations CP/CE1 en cette rentrée de janvier 2019.

 

Comme pour la première évaluation demandée pour les CP-CE1 en début d’année scolaire 2018/2019, l’équipe pédagogique considère que de très nombreux items sont inadaptés aussi bien dans leur contenu que dans leur organisation et leur passation.

 

Ces évaluations sont à nouveau, une remise en cause brutale du travail engagé par les équipes enseignantes depuis septembre 2015 et ne sont pas en cohérence avec les apprentissages réels des élèves :

  • remise en cause de notre liberté pédagogique, quant au traitement des réussites et des difficultés.
  • remise en cause de nos pratiques pédagogiques privilégiant la manipulation et l’expérimentation au sein des classes.

Lire la suite...


Motion d’actualité adoptée par la fédération SUD éducation

Non à la repression contre les opposants

du projet d'enfouissement nucléaire à Bure

 

La fédération SUD Éducation réunie en conseil fédéral les jeudi 21 et vendredi 22 juin 2018 dénonce la répression globalisée menée contre les militant⋅e⋅ s mobilisé.es face au projet de poubelle nucléaire CIGEO dans la Meuse.


Depuis les années 2000, la commune de Bure a été choisie par le lobby nucléaire et l’État français comme laboratoire pour l’enfouissement des déchets de l’industrie nucléaire. Ce samedi 16 juin, la manifestation festive ayant réuni 3500 personnes à Bar le Duc (55) s’est déroulée dans un contexte de déploiement policier imposant et agressif. Durant cette journée, plus d’une dizaine d’interpellations ont été menées, la plupart ayant débouché sur des gardes-à-vue. Au moins une d’entre elles a entraîné une comparution immédiate prononçant une condamnation à 4 mois avec sursis pendant 2 ans, une  interdiction de territoire en Meuse et Haute-Marne et 4 semaines de TIG du militant interpellé pour violence, outrage et rébellion. Mercredi 20 et jeudi 21 juin, une vague coordonnée de perquisitions a été réalisée sur différents lieux investis par les militant⋅e⋅ s pour mener leur lutte, en particulier la Maison de Résistance à Bure. Le domicile parisien d’un avocat du mouvement a également fait l’objet d’une perquisition. Cette nouvelle opération policière s’est soldée par 10 interpellations prolongées par 8 gardes à vue, dont celle de l’avocat, et de deux auditions libres. La criminalisation du mouvement social pour imposer un projet d’enfouissement de déchets nucléaires inutile et dangereux ne peut rester sans réaction.

 

Lire la suite...


Fédération SUD Education
17, Bld de la Libération - 93200 St Denis
Tél : 01 42 43 90 09 - Fax : 09 85 94 77 60

Motion d’actualité du VIIe congrès de la fédération SUD éducation

Pour un collège égalitaire,
construire la grève jusqu’à l’abrogation

 

La publication au Journal Officiel des textes de la réforme du collège au lendemain d’une grève importante confirme la volonté du ministère de passer en force et son refus d’entendre les personnels. La lutte doit s’amplifier pour imposer l’abrogation de cette réforme. L’intersyndicale doit annoncer rapidement et fermement la date de la grève nationale prévue en juin.


Ces dernières semaines, le débat public a été confisqué, comme si la seule alternative était de défendre cette réforme de « modernisation » libérale ou de la refuser au nom d’un collège passéiste, inégalitaire et élitiste. Nous dénonçons les récupérations politiques de la droite et de l’extrême droite. Les personnels doivent s’organiser pour refuser que des groupes réactionnaires s’approprient leur mobilisation.

 

Lire la suite...