Communiqué de SUD Éducation Calvados et Solidaires

L’Université de Caen - Normandie : quel avenir dans la ComUE ?

 

Le 21 avril dernier, la ComUE Normandie Université a signé avec l’État le contrat de site pour la période 2017 – 2021. Ce document a pour objectif de définir les grandes orientations stratégiques du regroupement universitaire normand et comporte un volet spécifique pour chacun des trois pôles composant la ComUE NU.

Le « plan quinquennal », dont le cadre et le contenu sont largement imposés par le ministère, reprend tous les éléments de langage de la novlangue libérale et technocratique : écosystème normand, synergies partenariales, gouvernance, rationalisation, mutualisation, innovation, etc. Et, comme à l’accoutumée dans ce type de document officiel, le contenu est creux et ne souffre pas de réunir dans une même phrase des énoncés contradictoires. On ne peut s’empêcher de penser au fameux sketch de Franck Lepage, où le militant de l’éducation populaire s’amuse à permuter des « concepts opérationnels » à la mode pour produire un discours aussi pompeux que fumeux.
Cela étant dit, au-delà des mots vidés de leur sens, ces textes masquent mal une orientation politique aboutissant au démantèlement du service public de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Dès le préambule, le message est (à peu près) clair : face à la « hausse sensible de ses effectifs » (sic) et à la « fragilité de son équilibre financier » (re-sic), l’enjeu central pour l’UCN sera de dégager des « marges de manoeuvre potentielles », entre « rationalisation des coûts » et « génération de ressources propres ». Tout est dans le « potentielles »… Dans tous les cas, ce qui est sûr, c’est que ce sont les étudiant-e-s et le personnel qui feront les frais de cet approfondissement de la « culture d’entreprise » dans le service public de l’ESR.

 


Télécharger l'intégralité du communiqué