Déclaration de SUD Éducation Basse-Normandie et Solidaires

à la CAPA des certifi-é-es
du mardi 2 juin 2020

 

Nous voici réuni-es pour ce qui devrait être l’une des dernières CAPA. Nous souhaitons par avance bon courage à l’administration pour répondre au mieux aux préoccupations des collègues qui devront à l’avenir systématiquement passer par vous pour obtenir des informations dont jusque-là les syndicats, ici présents, prenaient en charge une partie.

 

Que deviendra cet accompagnement quand il ne sera géré que par du personnel des ressources humaines ? Qu’en sera-t-il de la transparence des choix effectués s’il n’y a plus de contrôle préalable par des personnes étrangères à ce service ? De quels recours pourront bénéficier les personnes se sentant lésées par une affectation ou la non-attribution d’une promotion s’iels ne peuvent pas accéder aux résultats des autres collègues ? La loi de transformation de la fonction publique met fin à la transparence dans le suivi des carrières.

 

Déjà le PPCR avait constitué une première étape vers un dessaisissement des prérogatives des représentant·es des personnels en matière d’accompagnement des collègues par l’individualisation progressive des carrières. Ainsi pourra se mettre en place une véritable évaluation aux plus méritant-es dont l’administration n’aura plus à se justifier.

 

Et il en faudra, des collègues zélé-es, pour prendre des risques dans des conditions où la baisse généralisée des moyens conduiront à accroître leur charge de travail.
La période actuelle nous le montre bien. Accepter de reprendre sans avoir reçu tout le matériel pour se protéger, prendre de nouveaux niveaux de classe, mélanger le temps en présentiel et le temps en distanciel permettant d’exploser notre quotité horaire hebdomadaire, toutes ces mesures nous permettent d’entrapercevoir les conséquences d’un délitement du service public d’éducation depuis longtemps dénoncées en vain.

 

Vous pourrez nous répondre que cela ne dépend pas de vous, que les décisions viennent d’en haut, mais vous avez aussi votre part de responsabilités à assumer dans la mise en place d’un système inégalitaire conduisant à dégrader une fois de plus les conditions des collègues.

 

Pour revenir au sujet de la CAPA concernant l’accès à la hors classe, sur quels détails objectifs se basera-t-on pour attribuer les différentes appréciations ? Comment expliquera-t-on à un-e collègue n’ayant pas eu l’appréciation escomptée que certes il-elle a bien travaillé mais qu’un-e plus méritant-e lui est passé-e devant ? L’avantage avec la mise en place de ce système, c’est que l’administration n’aura plus à se justifier. On retrouvera ainsi l’ancien système dont le PPCR devait nous prémunir en assurant qu’un des objectifs soit que tout le monde puisse accéder à la hors-classe.

 

Ce type d’évaluation induit un classement qui récompensent les dit-es meilleur-es et enfoncent les dit-es en difficulté. Puisqu’on demande aux professeur-es une attitude bienveillante dans l’évaluation des compétences des élèves, pourquoi n’en est-il de même pour l’évaluation des enseignant-es ? Cette notation ne pousse-t-elle pas au contraire les professeur-es à établir ce même type de classement, vecteur d’inégalités sociales ?

 

Pour faire écho à la tribune des hauts fonctionnaires parue sur le site du « café pédagogique », jusqu’où êtes-vous capables d’accompagner ces régressions de l’école publique dans le but d’en faire un bien marchand dont les désastres sont déjà connus dans les hôpitaux publics ? Jusqu’où êtes-vous capables de cautionner les dérives d’un système qui créera à l’avenir encore plus d’inégalités sociales en détruisant à chaque nouvelle loi l’école publique au profit du privé ?

 


Télécharger la déclaration

Télécharger le compte-rendu



Commission Administrative Paritaire Académique des Professeur-es des Lycées Professionnels

Classe exceptionnelle et échelon spécial

Compte rendu de SUD Éducation Basse-Normandie et Solidaires - 16 juin 2020

 

 

 

Compte rendu CAPA PLP 16 juin 2020...

 

 


Télécharger le compte rendu



Commission Administrative Paritaire Départementale

pour les Profs d'école

29 janvier 2019

 

Déclaration liminaire de SUD Éducation 14 à la CAPD du 29 janvier 2019

 

Dans cette CAPD nous devons notamment réviser les appréciations finales émises dans le cadre du PPCR (parcours professionnels, carrières et rémunérations).


Certains et certaines de nos collègues demandent la révision de leur appréciation : ils et elles sont consternées d’avoir découvert l’évaluation injuste voire dégradante de leur travail et de leur investissement dans l’exercice de leur métier.


Deux exemples nous sont soumis aujourd'hui et les avis finaux ne tiennent aucunement compte des critères d'appréciation renseignés dans chaque  domaine évalué. Le seul avis « satisfaisant » semble l’emporter pour la décision finale et à la lecture des commentaires des IEN (Inspecteurs et Inspectrices de l'Education nationale), la question qui semble  se poser est : que faut-il faire de plus pour émerveiller le Directeur académique ? La réponse apportée aux collègues pour donner suite au recours gracieux qu’ils et elles ont déposé est totalement absconse et consiste surtout à expliquer le nouveau système d’évaluation. Cette non-reconnaissance  du travail réalisé, le gel des appréciations pour le restant de la carrière, les quotas d’accès aux grades supérieurs, tout ceci génère de l’injustice et donc  de la colère, de l'amertume et de la rancoeur envers un système inadéquat et infantilisant. Le système actuel est pire que l’ancien, car basé sur des  compétences subjectives. Nous en avions dénoncé les dérives négatives, elles sont hélas manifestes.

 

À SUD Éducation nous sommes toujours opposé-es à la rémunération et à l’avancement au mérite, nous revendiquons encore et toujours :


– que la progression des carrières soit déconnectée de tout jugement hiérarchique,

– que l’amélioration de nos pratiques professionnelles soit basée sur la coopération et le travail en équipes.


Nous voulons également dénoncer l'offensive générale contre l'école publique menée par le gouvernement en place:


- la réforme du statut des directeurs et directrices dans les écoles primaires;

- la précarisation grandissante des personnels au sein de l‘éducation nationale;

- les évaluations nationales imposées aux collègues et cette culture du résultat inculquée aux enfants dès le plus jeune âge ;

- la nouvelle restriction du droit syndical touchant l'ensemble des collègues concernant la possibilité d'effectuer des stages de formation syndicale.

 

Enfin, ce gouvernement s’obstine à mener une politique libérale et injuste dans tous les domaines, faisant fi des mouvements sociaux actuels qui revendiquent plus de justice sociale. Sud Éducation soutiendra les initiatives qui visent à imposer au gouvernement une autre politique, plus juste, plus  solidaire et plus respectueuse des personnes.


Voici les points qui seront traités que vous pourrez retrouver dans le compte rendu ci-dessous:


1. Mouvement interdépartemental 2019 : barèmes et demandes formulées au titre du handicap

2. Examen des recours relatifs aux appréciations finales des rendez-vous de carrière 2017-2018

3. Autres questions diverses


Télécharger la déclaration



Les dates à retenir pour la rentrée 2019

Postes adaptés, temps partiels...

 

Attention les demandes de temps partiel doivent être envoyées avant le 21 janvier!

 

Si vous souhaitez faire une demande de poste adapté pour l'année 2019, demandez dès maintenant rendez-vous aux différents services et contactez-nous pour vous aider.

 

Attention, même pour un renouvellement, il faut retourner voir la médecine de prévention.

 

La note concernant les demandes de congés formations était publiée en mars l'année dernière. Les demandes devaient être faites avant fin avril.


Commission Administrative Paritaire Départementale pour les Profs d'école

1er juin 2018

 

La plus courte déclaration de SUD Education


Monsieur le Directeur académique, nous tenons de nouveau à vous féliciter pour le zèle employé à surveiller, rappeler à l'ordre, convoquer, suspendre, sanctionner les personnels de l'Education nationale. Aurez-vous toujours l'effectif administratif suffisant pour maintenir la cap en 2022 ?


Voici les points traités que vous pouvez retrouver dans le compte rendu ci-dessous:

1. Mouvement principal

2. Point ineat exeat

3. Postes adaptés courte et longue durée

4 . Congés de formation professionnelle

5. Liste d’aptitude d’intégration des instituteurs dans le corps des professeurs des écoles

6. Tableau d’avancement à la hors-classe (reporté au 28 juin)

7. Mutation dans l’intérêt du service

8. Autres questions diverses


Télécharger le compte rendu


Recherche

Faits marquants en image

A suivre

  • Chut n°2

  • Chut n°3 bis

  • Chut n°3

  • Chut n°4

  • Chut n°5

prev next

En ligne actuellement

Nous avons 94 invités en ligne