Le « contrat de projet » dans
l’Enseignement supérieur et la recherche …

… est rejeté !

 

 

Solidaires Fonction Publique, bien que non signataire, et donc absente du comité de suivi du protocole sur la prétendue « résorption de la précarité dans la Fonction publique » n’a jamais cessé de suivre, au plus près possible, les évolutions de ce projet de loi.

Dès le 7 février, nous vous informions que, non seulement, ce projet ne résorberait en rien la précarité actuelle comme nous l’avions prédit, mais que, bien au contraire, il tendait à la renforcer, via un amendement déposé en dernière minute par le gouvernement, en instaurant « un contrat de projet » pour les organismes de recherche.

Solidaires Fonction Publique et son syndicat de la recherche, SUD Recherche EPST, avaient vivement dénoncé le contenu de cet amendement, véritable condamnation de la Recherche à la précarité à perpétuité.

Ensemble, nous avions appelé tous les représentant-es élu-es des citoyens à ne pas cautionner « cette politique destructrice de la Fonction publique » et à faire échec à ce « déni de démocratie ».

Alertés par de nombreux messages, y compris des personnels des EPST en grève, les membres du Sénat ainsi que certains députés, qui participaient à la Commission Mixte Paritaire réunie le 16 février, ne se sont pas laissé imposer cet amendement par l’Assemblée Nationale et l’ont fait supprimer.

Lire la suite...

Recherche

Faits marquants en image

A suivre

  • Chut n°2

  • Chut n°3 bis

  • Chut n°3

  • Chut n°4

  • Chut n°5

prev next

En ligne actuellement

Nous avons 50 invités en ligne