Appel du interorganisations

 

Pique-nique à la DSDEN Mercredi 6 février


 

PRÉCAIRES, TITULAIRES, PARENTS,TOUTES ET TOUS MOBILISE-ES CONTRE LA PRÉCARITÉ

DANS L’EDUCATION NATIONALE!

AESH, AVS-CUI, AED, AP, PROFESSEUR-ES CONTRACTUEL-LES...

 

Le 6 février, faites du bruit contre la précarité ! » Ramenez vos casseroles et instruments de musique.

Nous revendiquons :
- Une formation adaptée et rémunérée
- La possibilité de choisir de signer des contrats à temps plein.
- La revalorisation des salaires : un salaire décent qui n'oblige pas à cumuler d'autres emplois.
- La prise en compte de l’ancienneté pour toutes et tous
- La création d’un statut réel et reconnu

 

Nous revendiquons la titularisation de toutes et tous sans condition. En application de la loi Le Pors, le statut de fonctionnaire doit rester la norme pour des missions pérennes ! Revendiquons le statut de fonctionnaire pour toutes et tous les personnels

 

 

MERCREDI 6 FEVRIER
12h30 : Pique-Nique revendicatif et festif devant la DSDEN
Action à suivre à discuter sur place !


* N’hésitez pas à venir en famille et à ramener quelque chose à manger et à partager (DSDEN Hérouville-Saint-Clair)


Diffuse l'info

L'appel fédéral spécifique aux AESH

L'appel unitaire national spécifique aux AESH




Rassemblement et pétition de soutien

Liberté et relaxe pour les 7 de Briançon

 

Rassemblement

mercredi 7 novembre à 18h

Place Bouchard à Caen.

 

Ils risquent la prison pour avoir aidé des personnes migrantes en danger dans les Alpes. Bastien, Benoit, Eleonora, Juan, Lisa, Mathieu et Théo vont être jugé·e·s le 8 novembre 2018 au tribunal de Gap (Hautes-Alpes).


Leur seul tort : avoir participé le 22 avril dernier, dans un contexte de militarisation croissante de la frontière franco-italienne, à une marche solidaire pour dénoncer les agissements du groupuscule Génération Identitaire qui menait une opération d'intimidation violente et d'incitation à la haine au col de l'Echelle (Briançon).

 

Pour cela, ils risquent jusqu'à 10 ans de prison et 750 000 euros d'amende. Il s'agit de peines normalement réservée à la criminalité organisée.

 

 

Lire la suite...



Communiqué de presse

Coordinateur ULIS collège/lycée en colère

 

Les coordonateurs ULIS (Unité Locale d'Inclusion Scolaire) des collèges et lycées du Calvados sont reçus le 1er octobre à 18h00 à l'Inspection Académique (DSDEN – place de l'Europe à Hérouville Saint-Clair) par leur inspecteur, M. Turban.


Les ULIS sont des dispositifs établis dans des collèges et lycées professionnels et visent à favoriser l'inclusion des élèves handicapés en milieu ordinaire.

 

Pour cela, un projet individuel est réalisé et mis en place par un enseignant spécialisé qui accompagne les jeunes dans leur scolarité avec l'aide d'aides humaines (AVS).

 

Or dans le Calvados, les dispositifs dont les effectifs sont limités à 10 élèves selon la circulaire officielle qui les régit, accueillent 15 ou 16 élèves. Jusqu'à présent, 2 postes d'AVS leur étaient alloués mais depuis la rentrée de septembre, la majorité n'a plus qu'un AVS.

 

Lire la suite...


 

Solidarité avec le collègue enseignant chercheur !
NON à la répression !

 

Rassemblement devant le bâtiment Présidence
Lundi 2 juillet à 12h45

Jour de formation du jugement de la section disciplinaire


 

 

UFR STAPS : la répression continue !

 

Un collègue enseignant-chercheur de l’UFR des STAPS a reçu, jeudi 31 mai, une convocation pour une section disciplinaire. La commission d’instruction s’est réunie le 6 juin et la formation du jugement est fixée au 2 juillet.


Les faits qui lui sont reprochés renvoient tous à des épisodes de mobilisation et principalement au mouvement du personnel et des étudiant.e.s, l’année dernière, contre la dégradation de leurs conditions de travail et d’étude.

 

 

Lire la suite...


Rassemblement le 9 juin place Bouchard à 15h

Argent magique et lieux magiques !

67 millions de victimes de l’évasion fiscale

 

MACRON, UN PRÉSIDENT MAGIQUE

 

Le 5 avril dernier, interpelé par une infirmière du CHU de Rouen sur le manque de moyens de l’hôpital public, le président Macron finissait par pousser ce cri :

 

« Vous savez, il n’y a pas d’argent magique ! »

 

Mais à regarder attentivement les vidéos, on voit bien que le nez de bonimenteur du président s’allonge, s’allonge alors discrètement mais, en même temps, irrésistiblement.


C’est que le président des très riches (sic), il a su en trouver de l’argent magique dans le budget 2018, le premier de sa présidence : 17 milliards d’euros d’argent public en faveur des entreprises et 7 milliards en faveur des ménages fortunes par un abaissement d’impôts dont la moitie par suppression de l'ISF.

 

Lire la suite...

Recherche

Faits marquants en image

A suivre

  • Chut n°2

  • Chut n°3 bis

  • Chut n°3

  • Chut n°4

  • Chut n°5

prev next

En ligne actuellement

Nous avons 46 invités en ligne