Réforme de l’évaluation des enseignant-e-s

assez de mépris pour les personnels et les organisations syndicales

 

SUD éducation , la CGT éduc’action et la FNEC-FP-FO appelaient les personnels à participer aux rassemblements organisés au ministère et devant de nombreux rectorats et DSDEN le 1er février, afin d’y déposer l’ensemble des motions, pétitions, prises de position demandant l’abandon du projet ministériel sur l’évaluation et les carrières dans le cadre du PPCR (protocole sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations).

 

A Paris, où plusieurs centaines de personnes s’étaient rassemblées, avec des milliers de pétitions, le ministère a refusé de recevoir en audience les organisations syndicales, allant même jusqu’à proposer que ce soit le chef de la sécurité qui prenne les pétitions !

 

Cette attitude méprisante cache sans doute aussi l’embarras du ministère alors que les personnels voient leur salaires baisser en janvier, même si c’est de manière conjoncturelle.

 

Lire la suite...


Pétition

Carrière, évaluation:

nous ne sommes pas des ressources humaines


Parce qu’il est absurde et infantilisant, il faut mettre fin au système actuel d’inspection-notation.


Parce qu’ils créent d’importantes inégalités salariales dans les déroulements de carrière, il faut mettre fin aux rythmes différents d’avancement selon que l’on progresse à l’ancienneté, au « choix » ou au « grand choix ».


Mais la réforme de l’évaluation et des carrières que le ministère veut instaurer à compter de la rentrée 2017 ne répond pas à ces nécessités.


En prétendant rompre avec des pratiques plus que centenaires, le ministère les modernise et emprunte au modèle de l’entreprise privée une nouvelle culture de « gestion des ressources humaines ». Dans cette nouvelle approche hiérarchique, IEN, IPR et chefs d’établissement deviendraient des sortes de mangers de carrière, de gestionnaires en formation continue et cela à un moment où la formation continue n’en finit pas de disparaître et ou les injonctions se multiplient.


La réforme prévoit le maintien de l’inspection-sanction puisque chaque rendez-vous de carrière commencera par une inspection en classe et l’appréciation qui en découlera déterminera qui bénéficiera d’une accélération de carrière ou non.


Lire la suite...

Recherche

Faits marquants en image

A suivre

  • Chut n°2

  • Chut n°3 bis

  • Chut n°3

  • Chut n°4

  • Chut n°5

prev next

En ligne actuellement

Nous avons 32 invités en ligne