Monsieur le Ministre,

Lors des négociations sur le projet de loi de refondation de l’Ecole, le 16 Octobre, nos organisations vous ont fait part de leurs désaccords sur les propositions concernant le transfert des CIO et de leurs missions aux Régions et l’atteinte au statut des personnels, par leur placement sous la double autorité de l’Etat et de la Région.

Lors de la Réunion avec l’ensemble des organisations syndicales, le 12 Novembre, nous avons constaté qu’aucune avancée ne nous était proposée sur ce dossier et avons renouvelé nos divergences profondes. A la suite des débats, vous vous êtes engagé à recevoir l’intersyndicale représentative de la très grande majorité des personnels ce dont nous vous remercions.

L’inquiétude des personnels est très vive et nous souhaitons pouvoir vous rencontrer au plus vite, sur l’ensemble des questions d’orientation et vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de nos salutations respectueuses.

Frédérique Rolet, Co-secrétaire générale du SNES - FSU
Patrick Désiré, Secrétaire général de CGT Educ’action
Laurent Coccoluto, Co-secrétaire fédéral de Sud Education
Jacques Paris, Secrétaire général du SNFOLC


Télécharger la lettre


Monsieur le Ministre,


La réforme des formations technologiques industrielles, imposée par le gouvernement précédent comme l’ensemble des réformes du lycée, est entrée en application en classe de terminale à cette rentrée. L’objectif affiché était d’améliorer l’attractivité des formations STI afin de répondre aux besoins de l’économie pour un redéveloppement industriel et pour satisfaire les besoins de recrutement de jeunes qualifiés dans ce secteur.

A peine plus d’un an après la mise en oeuvre de cette réforme, on peut dire que cet objectif ne sera pas atteint, les jeunes se détournent de ces formations (- 6,5% en première à la rentrée précédente, selon vos services, et du même ordre à cette rentrée). Les enseignants sont en difficulté face à des programmes mal conçus et des objectifs contestables (ce qui avait conduit, le Conseil Supérieur de l’Education à émettre un avis négatif sur les programmes de cette série). Personne ne pense que la série STI2D permettra de relever les enjeux tant sur le plan économique que social.

Lire la suite...

Recherche

Faits marquants en image

A suivre

  • Chut n°2

  • Chut n°3 bis

  • Chut n°3

  • Chut n°4

  • Chut n°5

prev next

En ligne actuellement

Nous avons 92 invités en ligne