Recherche

Agenda militant

<< Févr. 2018 >>
LMMJVSD
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728

Derniers articles

Faits marquants en image

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui2081
mod_vvisit_counterHier3870
mod_vvisit_counterCette semaine17522
mod_vvisit_counterLa semaine dernière30022
mod_vvisit_counterCe mois-ci77972
mod_vvisit_counterLe mois dernier138468
mod_vvisit_counterCumul7375374

 , 


Communiqué de SUD Éducation et Solidaires

Denis m'a radicalisé-e !

Un vent de révolte souffle dans les couloirs du Rectorat.

La raison ? Les supers pouvoirs du super recteur Rolland qui est parvenu à conserver sa super académie Normandie !


communiqué de SUD Educaation Calvados Solidaires : Non à la fusion des académies!Alors que l'expérimentation a fait reculer le ministère pour toutes les autres académies concernées par les fusions, nous ne savons pour quelle raison, les académies de Caen et Rouen continuent d'organiser la séparation des services, au mépris des personnels qu'on s'est bien gardé de  tenir informés.

 

Mais les agent-es du Rectorat ne sont pas prêt-es à se laisser faire. Et le font savoir, à coup d'affiches collées dans les couloirs : « NON À LA FUSION  DES ACADÉMIES DE CAEN ET ROUEN ! » Une course de vitesse s'est engagée entre les colleur-ses et les arracheur-ses d'affiches. On s'impose, on s'engueule, on  invente… bref, on rentre en lutte, en résistance !

 

Les services ont été répartis entre les deux sites, Caen et Rouen, et les doublons ont été supprimés. Mais que fait-on  des 140 collègues du rectorat de Caen dont le poste disparaît, leur service s'envolant avec le vent d'ouest vers Rouen ?

 

Et comment celles et ceux qui restent vont  supporter ces nouvelles conditions de travail sur une aire géographique plus importante ? A coup d'accident de service ?

 

Ne croyons pas que cela n'ait de conséquences  que sur les agent-es administratif-ves du Rectorat ; car pour tous-tes les usagers et usagères, parents d'élèves mais aussi personnels dans les établissements ou  écoles, c'est un service public de proximité qui disparaît… pfft !

Par exemple, les contractuel-les de Cherbourg qui devront fournir un papier ou qui auront besoin d'obtenirun document à la DPE3 seront alors censé-es se déplacer jusqu'à Rouen ! Les enseignant-es du second degré de Eu-le Tréport qui seront convoqué-es à la  DPE ou qui voudront faire valoir leur situation pour améliorer leurs conditions de travail ne pourront le faire qu'en venant sur Caen.

 

Cette fameuse (fumeuse) idée est peut-être sortie de la tête d'un-e lauréat-e du prix « impulsion », prix de la modernisation et simplification administrative, pour lequel  nous venons de recevoir une annonce par mail pour l'édition 2019.Quel cynisme de nous envoyer cela en pleine fusion ! Quel cynisme alors que la réforme de la Fonction  Publique va bientôt passer au Parlement ! Quel cynisme en plein mouvement des Gilets Jaunes qui réclament plus de services publics de proximité !

 

Bon, nous, on a quand même envie d'y participer à ce prix. Pour un service public plus simple et efficace, nous pourrions faire confiance aux agent-es qui sont les   plus à même de connaître le travail qu'ils et elles ont à faire,, mettre en place une organisation horizontale… et alors supprimer toutes les hiérarchies, recteur,   secrétariat général, DRH, Inspecteur-ices. Tous ces échelons qui, au lieu de nous mettre de l'huile dans les rouages, nous mettent des bâtons dans les roues. Qui  perdent du temps à chercher comment en gagner, qui coûtent de l'argent à trouver comment en économiser… Qui perdent de l'énergie à arracher des affiches   plutôt que de la mettre dans la lutte pour un service d'éducation digne pour tout le monde…


SUD Education Calvados appelle tous les personnels de l'Education Nationale, quelle que soit leur catégorie, à soutenir cette lutte contre la fusion des académies qui  aura des conséquences délétères pour toutes et tous !

 

SUD Education appelle tous les personnels en grève mardi 19 mars à rejoindre le rassemblement «bruyant» organisé par les agent-es du Rectorat à 13h15 au pied du Rectorat.

Venez avec vos casseroles, vos sifflets et votre énergie !

FUSION DES ACADÉMIES, NON !

FUSION  DES LUTTES, OUI !


Télécharger le communiqué




Semaine des féminismes

11 au 15 mars à l'Université de Caen



Les organisations SL Caen - Solidaires Étudiant.e.s, les Ateliers du Genre et Sud Education 14 organisent une semaine des féminismes du 11 au 15 mars à l’Université de Caen, Normandie.


Dans un contexte de libération de la parole et de multiplication des luttes féministes et queers, il semble aujourd’hui important de participer à l’émancipation et à l’éducation collective sur les problématiques et oppressions spécifiques dont les étudiant.e.s sont victimes au quotidien.  L’enseignement supérieur n’échappe pas au système de domination patriarcale, provoquant violences sexistes, sexuelles, homophobes et transphobes  : en tant qu’organisations syndicales, étudiantes et universitaires, nous faisons l’amer constat d’une persistance des situations et des pratiques sexistes  au sein même de l’Université (bizutage en médecine, chants prônant la culture du viol à l’école d’ingénieurs EnsiCaen, harcèlement sexuel, etc.).

 

Ainsi,  afin de lutter contre ces discriminations liées au genre et à la sexualité, SL Caen, les Ateliers du Genre et Sud Education ont rédigé en commun une  charte antisexiste dont la vocation est d’être adoptée par le Conseil d’Administration de l’Université de Caen. Nous ne remettons pas en cause les  initiatives en ce sens déjà prises par la Présidence mais nous les trouvons clairement insuffisantes à l’heure où les violences et discriminations  sévissent plus que jamais et nous revendiquons des mesures fortes contre le sexisme à l’Université. Nous porterons cette charte à travers les différents  événements de cette semaine des féminismes.

 

Pour soutenir cette charte, une semaine d’évènements aux formes diverses (conférences, ateliers,  tables-rondes, projection et rencontre) tentera d’aborder une pluralité de thématiques autour du féminisme : débats autour de la procréation  médicalement assistée, femmes dans la parcours de migration, représentation de la transidentité dans les médias, le viol et sa culture etc. Nous invitons  le plus grand nombre à venir participer à cette semaine, dont l’ouverture et la présentation auront lieu le lundi 11 mars à 11h dans l’amphi D4 du  campus 1, et à porter ensemble un discours féministe à l’Université.



Télécharger le communiqué

Télécharger le programme