Recherche

Agenda militant

<< Févr. 2019 >>
LMMJVSD
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728

Faits marquants en image

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui2389
mod_vvisit_counterHier4029
mod_vvisit_counterCette semaine2389
mod_vvisit_counterLa semaine dernière21791
mod_vvisit_counterCe mois-ci50232
mod_vvisit_counterLe mois dernier56566
mod_vvisit_counterCumul6842375

 , 

 

Communiqué de presse du 12 février 2013
Orientation scolaire : qui joue au poker menteur ?

 

Une délégation intersyndicale (SNES-FSU, SNASUB-FSU, CGT Educ'action, SUD Education) de conseillers d'orientation-psychologues, de directeurs de CIO et de personnels administratifs a été reçue par le cabinet de Marylise Lebranchu le 8 février, à l'occasion de la journée de mobilisation nationale pour la défense du service public d'orientation de l'Education nationale.


Alors qu'en décembre, le ministre de l'Education nationale avait très clairement affirmé à l'intersyndicale que les conseillers d'orientation-psychologues et les directeurs de CIO resteraient fonctionnaires de l'Etat et que seuls ceux qui le souhaitaient seraient mis à disposition des Régions, le cabinet de Marylise Lebranchu, par la voix du conseiller social, a indiqué que la question du transfert des CIO et de leurs missions aux régions était actée. Il a laissé planer le doute sur un éventuel transfert des personnels ou mise à disposition « forcée ».

Lire la suite...


Fédération des syndicats
SUD Education

Après le 12 février, pas question de s’arrêter

Les chiffres de la grève du 12 février confirment une mobilisation massive des personnels dans de nombreux départements, en particulier dans le premier degré. Le montage médiaticogouvernemental autour du prétendu « corporatisme » des enseignantes n’aura pas entamé la détermination des personnels. Ceux-ci étaient rassemblés notamment à l'appel des fédérations SUD ÉDUCATION, FERC CGT, FNECFP FO, CNT et FAEN pour une amélioration des conditions de travail et de rémunération, pour l’abandon du projet de loi d’orientation sur l’école, pour l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires. Le SNUipp a ensuite appelé les enseignants du 1er degré sur ses propres bases. Partout, les cortèges étaient revendicatifs.

En Ile de France, une nouvelle grève est à l’ordre du jour. Ailleurs, de nombreuses assemblées générales de grévistes ont décidé d’initiatives diverses pour continuer l’action.

SUD éducation fera tout pour développer ce mouvement naissant. Il est indispensable de proposer une suite rapide à cette grève, et d’apporter un soutien explicite aux personnels mobilisés qui attendent, sur le terrain, que leur lutte soit relayée nationalement. Une nouvelle grève nationale doit être organisée dans l’unité la plus large. Il faut continuer à informer la population sur les véritables enjeux de ces réformes.
C’est ce que nous exprimerons lors de la réunion des fédérations syndicales de l’éducation du lundi 18 février.

Lire la suite...