Recherche

Agenda militant

<< Nov. 2018 >>
LMMJVSD
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930

Profession de foi élections 2018

Faits marquants en image


Déclaration de SUD Éducation Basse-Normandie

Comité d'Hygiène, de Sécurité et Conditions de Travail Académique du jeudi 18 octobre 2018

 

Monsieur le Président ou Madame la Présidente ? du CHSCT A de Basse-Normandie,


Lors du dernier CHSCT A les membres vous faisaient part de leurs inquiétudes quant à l'avenir des CHSCT. Ce qui, d’ailleurs, est vrai depuis la mise en place des CHSCT en 2012. Aujourd'hui, il n'y a plus à en avoir puisque l'instance se réunit uniquement par obligation institutionnelle.

 

Alors que des réorganisations permanentes orchestrées par les employeurs publics eux-mêmes dégradent fortement les conditions de travail des agent-es sans se préoccuper de leur santé, de leur sécurité et de leurs conditions de travail, les travaux de l'année précédente restent en suspens. Des préconisations  votées en CHSCT ne sont pas suivies :

Lire la suite...


palestine soutien libération colonisation

 

 

Enfin libre !

Déclaration de Salah Hamouri à sa sortie de prison

Cher·e·s ami·e·s,


Me voici enfin libéré, après 13 mois de détention, dans une sombre prison de l’occupation. 13 mois sans jamais connaître le motif de ma détention. 13 mois sans savoir quand je retrouverai la liberté.


Je connais bien les prisons de l’occupant et son système carcéral mais cette nouvelle détention m’a confortée dans le fait que l’occupation s’acharne à briser des hommes, des femmes et des enfants. La prison est un moyen d’isoler collectivement les Palestinien·ne·s. Dans ces prisons, tout est fait pour nous enlever notre humanité. Nous sommes coupé·e·s du monde et de nos proches. L’occupation restreint l’accès à la presse, aux chaînes de télévision afin que nous ne puissions pas nous informer correctement sur ce qui se passe dehors. Nous ne pouvons pas non plus librement étudier ni recevoir des livres ni aucun courrier. Nous y sommes coupé·e·s de nos familles, une seule visite par mois nous permet de voir nos parents de premier degré uniquement, pendant 45 minutes, derrière une vitre, par l’intermédiaire de téléphones, nos conversations personnelles étant minutieusement écoutées et analysées, afin d’exercer des pressions sur nous. Certain·e·s détenu·e·s se voient parfois privés de cette visite, arbitrairement. Pour ma part, j’étais privé de ma femme et mon fils pendant ces 13 longs mois, une véritable torture psychologique pour nous trois.

 

Lire la suite...


 

Déclaration de SUD Éducation Basse-Normandie et Solidaires

CAPA certifié-es du 3 juillet 2018

 

Dans cette CAPA nous poursuivons la mise en place du PPCR qui, avec la multiplication des grades, mène tout droit à l’individualisation des carrières. Chaque collègue devient une catégorie à lui ou elle tout-e seul-e. Personne ne s’y retrouve, les quotas imposés engendrent compétition, culpabilisation et auto-dévalorisation quand on n’est pas choisi-e, avec comble de l’inique les notes de service déclarant le gel des appréciations des représentant-es de la hiérarchie, enfermant les collègues dans un jugement définitif, car même s’ils ou elles suivent les conseils d’amélioration, de formation, ils et elles ne recevront plus aucune reconnaissance des efforts réalisés. Quel mépris de l’engagement professionnel.

 

Lire la suite...