Recherche

Agenda militant

<< Sept. 2019 >>
LMMJVSD
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30

Faits marquants en image

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui395
mod_vvisit_counterHier2821
mod_vvisit_counterCette semaine395
mod_vvisit_counterLa semaine dernière25796
mod_vvisit_counterCe mois-ci107057
mod_vvisit_counterLe mois dernier117195
mod_vvisit_counterCumul7651649

 , 


 

 

 

 

Déclaration intersyndicale

Comité Technique Académique du 4 juillet 2019

 

 

 

Madame la rectrice,


Vous nous proposez à ce CTA l’étude du schéma d’organisation dans le cadre de la fusion des académies de Caen et de Rouen.


Nous estimons que la meilleure contribution a été faite par les personnels eux-mêmes depuis février par leur mobilisation massive qui a permis d’annuler le projet initial. Le projet que vous nous proposez est un point d’équilibre entre employeur et employés dans un sens favorable à ces derniers, mais précaire jusqu’en 2202. Ainsi, des services entiers sont conservés (DEC, DIFOR, DEPAP, DPE, DAJ…) alors qu’ils devaient fermer dans le projet initial. Les collègues continueront donc d’exercer leur métier à la rentrée et les années suivantes.


Beaucoup de services resteront tels quels si ce n’est qu’ils subiront un modèle administratif en bi-site avec un chef sur un site et un adjoint sur le second site. Vous connaissez notre opposition à la forme en bi-site qui a montré son caractère intrinsèque déstructurant et source de dysfonctionnements.


Nous entrons dans une phase décisive puisque le Comité Technique Ministériel du 9 juillet devrait discuter du projet de décret de fusion des académies de Caen et de Rouen suivi d’un CTM le 16 juillet pour l’enseignement supérieur. Nous ne baissons pas les bras et maintenons l’action aussi bien à Caen qu’à Rouen.


Les personnels ont besoin de stabilité dans leur vie professionnelle comme dans leur vie en général pour construire leurs propres projets de vie. Or, c’est tout le contraire qui se profile dans les années à venir puisque les modifications envisagés conduisent à l’instabilité quasi-permanente des services. Nous demandons toujours le maintien des deux académies et la nomination d’un recteur à Caen et d’un recteur à Rouen.

 


Télécharger la déclaration



 

 

 

Déclaration intersyndicale

Comité Technique Académique du 8 avril 2019

 

 

 

Mme la rectrice,


Les personnels du rectorat sont mobilisés depuis 7 semaines à Caen contre la fusion des académies. Depuis la nomination d’une nouvelle rectrice à Caen annoncée en conseil des ministres le 1er avril, nous n’avons pas entendu de déclaration  officielle explicite des autorités ministérielles et académiques sur le conflit qui existe dans les rectorats de Caen et Rouen. Le mouvement social serait-il si dérisoire qu’il ne serait pas la peine de l’évoquer ? Quel contraste avec la réalité !  Évidemment, nous ne croyons pas une seconde que le cabinet du ministère soit indifférent, le ministère de l’Intérieur s’est d’ailleurs lui-même inquiété du mouvement social en cours.

 

Votre message du 5 avril envoyé aux personnels des services  académiques nous interpelle. Vous appelez à « revoir » le projet de fusion et à être à l’écoute des personnels. Nous prenons cette démarche comme un désaveu de l’action engagée par les autorités académiques avec l’enquête ouverte en  octobre 2018 en direction des personnels des services académiques ainsi que le « projet e-Avenir Normandie » avec une consultation en ligne entre le 17 septembre et le 10 décembre 2018.

 

Allez-vous recommencer ce qui a déjà été fait ? Allez- vous redemander aux personnels ce qu’ils pensent de la fusion ? Un bilan existe et fait partie des documents préparatoires au CTSA. Que de temps perdu, que d’énergie consacrée à un projet très largement rejeté par les personnels.

 

S’il s’agit de  rediscuter avec les personnels et les syndicats de la carte-cible et du tableau de séquençage, nous vous disons que cela signifierait mettre le doigt dans un engrenage que nous refusons. Cela reviendrait à vous aider à mettre en oeuvre une  fusion à laquelle nous nous opposons.

 

Vous recevrez une délégation de représentants du personnel mercredi 10 avril. Elle vous fera part de sa perception de la situation, elle vous dressera un tableau de la situation et est mandatée pour vous dire  une seul chose : arrêtez le processus de fusion actuel, NON à la fusion !

 


Télécharger la déclaration



 

Déclaration intersyndicale du 1er avril 2019

9ème journée de mobilisation des personnels contre la fusion

 

 

 

Mme la secrétaire générale,


Le personnel du rectorat s’est une fois de plus mobilisé ce midi pour affirmer son opposition à la fusion des académies. Nous savons par ailleurs qu’un nouveau recteur est attendu.


Nous ne pouvons pas penser que la nomination d’un nouveau recteur n’ait aucun lien avec ce qui se passe en ce moment à Rouen et Caen.


Le profond agacement des personnels ne peut trouver qu’une solution raisonnable, celle de l’abandon pur et simple du projet de fusion.


La nomination du recteur doit s’accompagner d’une déclaration politique du ministre Blanquer nous précisant le mandat qu’aura le futur recteur : poursuivre ou arrêter la  fusion.


En tout état de cause, les tensions au sein des rectorats pourraient cesser à la condition de nommer deux recteurs dans deux académies maintenues. Sinon, les organisation syndicales n’auront pas d’autre choix que de continuer à mobiliser les personnels.

 


Télécharger la déclaration