Recherche

Spécial précaires

Faits marquants en image


Déclaration de SUD Éducation Calvados

CAPD du 20 février 2018

 

Alors que la rentrée 2018 se prépare, nous gardons un très mauvais souvenir de la rentrée 2017 avec des fermetures de classes improvisées mettant à mal toute une organisation, faisant souffrir nos collègues, les élèves et les parents.


La mise en place des CP à 12 dans l'urgence n'a été possible qu'en amenuisant les dispositifs existants : le Plus de Maître Que de Classes et le Moins de Trois Ans, dispositifs qui permettent d'améliorer les conditions d'enseignement dans des écoles situées en zones d’Éducation Prioritaire.


Dernier point noir de cette rentrée : les collègues en CUI qui avaient reçu un accord par mail de leur renouvellement en juillet n'ont été averti-es par courrier de leur non renouvellement qu'après la fin de leur contrat !


Par ailleurs, nous demandons à ce que les trois jours d'absence lors du décès de la mère ou du père du ou de la conjoint-e soient rétablis. De même, nous demandons à ce qu'aucun justificatif ne soit demandé lors de demande d'absence pour raison médicale afin de garantir le secret médical.


Enfin, nous nous inquiétons du nombre important de convocations de nos collègues par vos services et regrettons qu'ils ne soient pas aussi prompts à améliorer nos conditions de travail. Nous voulons des Maîtres E, des Maîtres G, des psychologues scolaires, du temps de concertation, des formations, des places pour les élèves dans les dispositifs spécialisés et des AVS en nombre suffisant.


Télécharger la déclaration



Déclaration liminaire de Sud éducation

au CTSD et au CTA de janvier 2018

 

Le Premier Ministre, dans sa circulaire « Action Publique 2022 », l'a promis : il faut sabrer les dépenses publiques et les services qui vont avec ! Il faut donc considérer l'Éducation Nationale comme étant un service inutile et uniquement coûteux. Le Gouvernement dira sans doute « service à moderniser » ou « à optimiser ».


La Loi de Finance 2018 accentue donc la politique d'austérité engagée depuis des années. Elle ampute notre académie de 87 Emplois Temps Plein, dont 10 pour les collèges du Calvados.


Ces mesures déjà très contraignantes sont accentuées par la fermeture de deux collèges, entraînant la disparition de services publics de proximité, par la fusion de lycées, de filières... Vous entassez les élèves, notamment les élèves de SEGPA avec la multiplication des doubles niveaux particulièrement non adaptés à celles et ceux qui ont le plus de besoins. Vous réduisez les heures de marges des établissements. Ainsi, même ceux qui maintiennent leur nombre de divisions voient leur dotation diminuer.


Une des raisons que vous invoquez est la baisse démographique. A titre d'exemple, dans les collèges du Calvados, cette baisse équivaut à 0,5 élève en moins par division ! Il n’y a pas là de quoi réduire les DHG, bousculer les emplois du temps, charger les effectifs/classe. Votre argumentaire ne sert qu'à masquer une politique d'économie sur le dos des services publics, des familles et des élèves


Cette politique a pour conséquences de dégrader les conditions d'apprentissage des élèves, les conditions de travail des personnels et participe donc à la dégradation du service public d'éducation nationale et à la fuite d'une partie des élèves dans le privé : ceci est flagrant puisque dans un contexte de baisse du nombre d'élèves, les établissements privés continuent de voir leurs effectifs augmenter !

 

Lire la suite...


Déclaration de SUD Éducation Basse Normandie

Comité d'Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail Académique du 19 janvier 2018

 

Monsieur le président du CHSCT-A,

 

Nous tenons à vous rappeler que nous souhaitons que cette instance se tienne pendant les heures de service de l'ensemble des membres qui la composent et que l’ordre du jour d’une réunion extraordinaire ne peut être celui proposé (8 points au lieu de 2). C'est la raison pour laquelle, nous n'avons pas répondu à votre convocation du mercredi 10 janvier dernier.

 

Nous vous rappelons également que ce Comité d’Hygiène Santé et Conditions de Travail Académique se tient à la demande de certains membres suite à votre refus de permettre les visites fixées lors du dernier CHSCT-A et ce en raison de l'absence de vote fixant les dates des visites, comme il était devenu l’usage depuis l’instauration des visites en CHSCT A. Nous trouvons déplorable que le travail de ce comité soit entravé par la rigidité d'un protocole d'autant plus que celui-ci n'est pas partagé par l'ensemble des membres.

 

Nous vous rappelons aussi que le CHSCT-A doit être saisi pour toutes modifications d'organisation du travail et que par conséquent celui-ci aurait dû être consulté en amont de la circulaire relative aux conditions et aux modalités de l'expérimentation du télétravail dans un des services du rectorat. Au cours de la séance nous proposerons un avis quant à cette organisation du travail.

 

Lire la suite...

Agenda militant

<< Sept. 2018 >>
LMMJVSD
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui1793
mod_vvisit_counterHier1895
mod_vvisit_counterCette semaine12805
mod_vvisit_counterLa semaine dernière11098
mod_vvisit_counterCe mois-ci41778
mod_vvisit_counterLe mois dernier74124
mod_vvisit_counterCumul6516014

 ,