Recherche

Agenda militant

<< Nov. 2019 >>
LMMJVSD
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Faits marquants en image

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui416
mod_vvisit_counterHier3780
mod_vvisit_counterCette semaine8595
mod_vvisit_counterLa semaine dernière69074
mod_vvisit_counterCe mois-ci131041
mod_vvisit_counterLe mois dernier119561
mod_vvisit_counterCumul7933796

 , 

Luttes


2 heures d’école par semaine, Vous trouvez ça normal ?

Double scandale pour des élèves handicapés à CAEN


Une évaluation fine des besoins des élèves de l’Institut Médico Educatif de l’Apaei de Caen fait apparaître deux scandales qui perdurent depuis des années :


1/ Le groupe d’élèves les plus jeunes bénéficie actuellement de 60 heures mensuelles d’enseignement alors que les besoins sont de 184 heures, soit un rapport de 1 à 3.


2/ Les plus grands voient ces « besoins » divisés par deux, voire par trois. L’explication est simple : en raison d’un manque manifeste de moyens d’enseignement, nos enfants prennent du retard et, à mesure qu’ils grandissent, apparaissent plus limités qu’ils ne le sont en réalité. C’est une conséquence scandaleuse qui s’ajoute au scandale du manque de moyens que nous dénonçons depuis bientôt un an et que l’Education Nationale, à moins d’être aveugle à ses propres compétences, ne pouvait pas ignorer depuis des années !


La scolarité des enfants handicapés est-elle oui ou non une priorité pour l’Education Nationale ?


Compte tenu du manque de moyens d’enseignement que nous dénonçons depuis des mois et que l’évaluation des besoins confirme, compte tenu par ailleurs du retard que l’Education Nationale continue en connaissance de faire prendre à nos enfants, nous réitérons notre revendication :


création immédiate de 3,5 postes d’enseignants à l’Unité d’Enseignement de l’Institut Médico Educatif de l’APAEI de Caen.


Parents, Amis, Professionnels, Citoyens, pour soutenir cette revendication :


Tous au Rectorat de Caen

168, rue Caponnière

Jeudi 21 novembre à midi


Le Collectif de Parents pour des postes d’enseignants à l’IME de l’Apaei de Caen.



Télécharger le tract


 

 

Rentrée chaotique : promesses non tenues, précarité maintenue

Mobilisation massive des AESH le 20 novembre 2019

 

 

Contrairement aux promesses gouvernementales pour une rentrée 2019 placée “sous le signe de la maturité et de la réussite”, les accompagnant·es d’élèves en situation de handicap  (AESH) vivent une dégradation de leurs conditions de travail : temps incomplets subis, non-renouvellements massifs, salaires non versés avec des acomptes souvent indécents,  affectations aberrantes, attente insupportable des documents administratifs, services de gestion saturés.


Malgré nos alertes répétées, la flexibilité imposée par la mise en place des PIAL aggrave la situation des AESH. La circulaire AESH du 5 juin 2019 est détournée de ses objectifs : non- respect des 5 semaines reconnaissant le travail invisible, augmentation du temps de travail sans revalorisation du salaire, obligation de formation pendant les vacances et hors-temps scolaire. De plus, la poursuite de la mutualisation forcenée des moyens AESH pour gérer le manque de recrutements, nuit à un accompagnement de qualité et aux conditions de travail.
Dans ce contexte, les démissions se multiplient : c’est la conséquence entre autres du travail hors temps scolaire qui pénalise les mères isolées et les AESH ayant un cumul d’emploi.

 

Depuis la rentrée, un peu partout en France, les AESH s’organisent et se mobilisent.


NOUS EXIGEONS :


• Le réemploi de tou·tes les AESH ;
• Pour une meilleure gestion des AESH, des personnels administratifs en nombre et formés : pour des contrats et avenants à jour, des salaires versés, des affectations en fonction des  situations des AESH, ... ;


• Le maintien des accompagnements individuels dans le respect des notifications MDPH ;


• L’arrêt de la mutualisation forcée aggravée par les PIAL ;


• Une véritable prise en compte du travail invisible. L’organisation des activités connexes doit être gérée par l’AESH ;


• Une formation professionnelle de qualité sur le temps de travail, initiale, continue, spécifique et qualifiante ;


• La fin du recrutement par les EPLE ;


• La création du nombre d’emplois nécessaire pour couvrir tous les besoins ;


• Une revalorisation immédiate des salaires ;


• La création d’un véritable statut de la Fonction Publique pour les AESH ;

Rassemblement et manifestation à Caen 14h

devant l'hôtel de la préfecture, place Gambetta

Assemblée générale des AESH 17h

à la maison des syndicats, 12 rue du colonel Rémy à Caen


Télécharger l'appel intersyndical


 

Déclaration de SUD Éducation Calvados et Solidaires

Conseil Départemental de l'Education du Calvados
12 novembre 2019

 

 

 

 

Monsieur le Préfet,


Depuis le mardi 22 octobre date de l'expulsion de toutes les personnes abritées au Marais, des dizaines d'enfants scolarisés dans l'agglomération se retrouvent à la rue et ne savent pas  où ils pourront dormir le soir.


Chaque matin, ce sont donc des élèves fatigué-es que les professeur-es voient arriver à l'école, étant plus préoccupé-es par leur situation dramatique que par leurs apprentissages. Cette situation impacte aussi le quotidien de leurs camarades qui sont inquiets et inquiètes devant la situation de précarisation de leurs ami-es.
Dans le même temps, ce sont plus de 5900 logements inoccupés à Caen qui pourraient être ouverts pour accueillir ces familles expulsées.


Nous vous demandons M. le Préfet l'arrêt des expulsions, nous vous demandons d’obtenir auprès de la mairie de Caen des solutions pour reloger en urgence ces familles et ainsi  permettre aux élèves de retrouver des conditions dignes de vie et donc d'apprentissage.

 


Télécharger la déclaration

Télécharger le compte rendu (à venir)