Recherche

Agenda militant

<< Oct. 2017 >>
LMMJVSD
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

Profession de foi élections 2018

Faits marquants en image

Luttes

Notre fédération appelle tous les secteurs de l'éducation à se mettre en grève dès le 6 septembre vu les conditions déplorables de rentrée. Après de longs débats au niveau local, il nous a semblé plus efficace de nous concentrer sur le 7 septembre afin de mobiliser le plus largement possible nos collègues. Cependant, il est indispensable de poser immédiatement les suites du mouvement. L'intersyndicale interprofessionnelle du Calvados appelle à la tenue d'AG dans les entreprises et les administrations dès le soir du 7 afin de discuter et décider ensemble des  suites à donner à nos actions.

 

SUD éducation pense que cette seule journée ne suffira pas à faire céder le gouvernement et qu'il faut construire la grève générale. C'est pourquoi nous appelons à participer à l'AG le 7 septembre à partir de 15h à l'amphi Tocqueville afin de décider ensemble des moyens de poursuivre notre mobilisation.


Le collectif SUD éducation 14



La retraite, une affaire de jeunes

Dans toute l’Europe les populations se mobilisent contre les plans d’austérité qui partout visent à nous faire payer la crise…Le 24 juin, en France, la mobilisation contre le projet de contre-réforme des retraites a passé un cap : 2 millions de citoyens et citoyennes ont exprimé leur refus de voir leurs acquis sociaux une nouvelle fois reculer !
Nous les jeunes sommes concernés car il s’agit de NOS retraites à nous aussi !


Une attaque inacceptable contre nos droits par un gouvernement à la botte des marchés financiers !


Le gouvernement invoque un « argument démographique » pour faire reculer l’âge légal de la retraite et allonger la durée de cotisation : on vit plus longtemps, donc il faudrait travailler plus longtemps. Or l’augmentation de l’espérance de vie n’est pas nouvelle, elle n’a pas empêché que le temps passé au travail dans une vie baisse en parallèle grâce au partage des progrès de productivité et à une meilleure répartition des richesses.


L’objectif de la contre-réforme des retraites n’est que de satisfaire les marchés financiers, parce que dans l’Union européenne, ce sont eux les banquiers des Etats (dans d’autres régions du monde, ce sont des banques centrales prêtant à des taux politiquement maîtrisés). Face à l’aggravation des déficits provoqués par la crise – dont ils sont à l’origine, les marchés financiers exigent, pour parer à tout risque de non remboursement de la dette, la restriction drastique des dépenses publiques et sociales.
L’ajustement structurel en Grèce, la contre-réforme des retraites en France, les plans d’austérité partout en Europe obéissent à cette même logique…

Lire la suite...


Fédération des syndicats

SUD Education

DANS LES ÉCOLES, LES COLLÈGES, LES LYCÉES : TOUS EN GRÈVE
LE 6 SEPTEMBRE, LE 7 SEPTEMBRE, ET APRÈS ON RECONDUIT !


Le 6 septembre sera le 1er jour où devraient fonctionner ensemble les écoles, les collèges et les lycées. C’est pourquoi la Fédération SUD Education a décidé d’appeler à une grève d’ensemble des 1er et 2nd degrés, à partir de cette date.


La rentrée ne doit pas se faire normalement. L’ampleur des mesures de destruction de l’école publique le justifient pleinement.

  • Encore plus de 10 000 suppressions de postes prévues en 2011 ! Objectif : 90 000 dans l'Éducation, en 5 ans.
  • Des milliers de collègues au chômage ou maintenus dans la précarité : enseignants, administratifs et vie scolaire.
  • Une formation professionnelle détruite et le scandale des collègues stagiaires à temps plein dès septembre.
  • Une dégradation sans précédent des conditions de travail des personnels et des élèves : explosion des effectifs, destruction des aides (RASED dans le 1er degré), renforcement de la hiérarchie...
  • Des réformes qui affaiblissent l’Ecole : réduction des horaires, socle commun, nouveaux programmes imposés, suppression de la carte scolaire…
  • Le démantèlement du service public d’orientation, son externalisation au profit du privé.
  • Promesse du gel salarial des fonctionnaires


Mais il s’agit aussi pour nous, d’enclencher un mouvement d’ensemble, seul capable de stopper le recul de société inacceptable du projet du gouvernement pour nos retraites :

  • Passage de 60 ans à 62 ans de l’âge légal de départ.
  • Allongement de la durée de cotisation à 41,5 ans : un départ sans décote repoussé à 65 ou 67 ans. Dans l’Education, les femmes, les précaires seraient les principales victimes.
  • Un projet financé à 90% par les salariés au profit des revenus des actionnaires et du capital financier !


Le 24 juin nous étions environ 2 millions dans la rue contre la « réforme » des retraites du gouvernement. Depuis, l’intersyndicale interprofessionnelle nationale dont SOLIDAIRES fait partie a décidé d’appeler à la grève générale interprofessionnelle le 7 septembre. Il faut s'y inscrire mais cela ne suffira pas! Seul un mouvement de grève générale interprofessionnelle reconductible pourra imposer un rapport de force capable d'imposer l'abandon du projet de loi sur les retraites et de faire reculer le gouvernement sur sa destruction de l'école publique. Cette grève, il faut la construire !


Pour Sud éducation, il faut débattre de la grève dès la prérentrée pour que la grève le 6 et le 7 septembre soit massive.
Le 7 septembre doit aussi être l'occasion de tenir des AG de grévistes pour décider des suites de l'action. Pour nous, cela passe nécessairement par la reconduction de la grève dès le 8 septembre. Sud éducation a déposé un préavis de grève pour toute la semaine du 6 au 10 septembre.


télécharger le tract d'appel