Recherche

Agenda militant

<< Oct. 2017 >>
LMMJVSD
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

Faits marquants en image

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui4639
mod_vvisit_counterHier3855
mod_vvisit_counterCette semaine8494
mod_vvisit_counterLa semaine dernière33934
mod_vvisit_counterCe mois-ci111905
mod_vvisit_counterLe mois dernier102076
mod_vvisit_counterCumul7270839

 , 

Luttes

 

 

 

 

CONTRE le saccage de la filière GA

Rassemblement le 4 juin devant le rectorat

 

 

 

 

tract intersyndical d'appel à un rassemblement le 4 juin pour les GALa casse du lycée professionnel se poursuit et devient tangible dans nos académies normandes.


Le 4 juin après-midi, les organisations syndicales sont invitées à rencontrer les autorités rectorales pour évoquer l’avenir des GA dans l’académie de Caen.
Les remontées de terrain nous font craindre des fermetures tous azimuts de sections dans les différents LP et SEP.


C’est pourquoi les organisations syndicales SNUEP-FSU, CGT Educ’Action, Sud éducation et Sgen-CFDT appellent tous les collègues au :

 

RASSEMBLEMENT

le mardi 4 juin à partir de 15h30

devant le rectorat de Caen

pour manifester notre opposition au saccage de la filière GA.

 

 

 

 

 

Des préavis de grève nationaux courent jusqu’au vacances pour couvrir les collègues ayant un service ou une convocation ce jour là.


Télécharger le tract



 

La lettre de mobilisation contre la fusion des académies n°10

Animée par les syndicats et des non syndiqué-es de Caen.

 

 

lettre de mobilisation n°10 contre la fusion des académies de Caen et Rouenlettre de mobilisation n°10 contre la fusion des académies de Caen et Rouen

 

Télécharger la lettre n°10


Contre la réforme du Lycée Pro : la résistance s’amplifie !

Appel aux actions collectives de SUD Education 14

 

Le ministère de l’Éducation nationale propose une réforme de l’enseignement professionnel qui a mobilisé contre elle depuis le mois de novembre de très nombreux    acteurs et actrices du lycée professionnel.


Ce vendredi 17 mai 2019, toutes et tous les collègues de la SEP du Lycée Jules Verne de Mondeville ont décidé de boycotter la réunion de travail organisée par  l'administration de l'établissement et par le rectorat pour montrer leur opposition à cette réforme. Suite à la lecture d’un texte, ils et elles ont donc quitté la réunion  laissant  seul-es les inspecteurs-trices et l’administration. Le même boycott a eu lieu aussi au LP Rabelais et à Camille Claudel.


Cette action forte ne doit pas rester isolée et doit être étendue à tous les autres LP de l’académie. Victor Lépine à Caen, Jean Jooris à Dives sur Mer et Albert Sorel à  Honfleur ont aussi boycotté ce type de réunion en mars. De plus, d’autres formes de contestations ont été aussi mises en place :

 

  • boycott des conseils d’enseignement ou non remontée des répartitions des classes,
  • refus de la fonction de professeur-e principal-e à la rentrée 2019,
  • refus des 2 heures supplémentaires,
  • boycott des conseils d’administration et des conseils pédagogiques jusqu’à la fin de l’année scolaire.

 


SUD Éducation Calvados soutient toutes formes d’actions collectives pour résister à la mise en place de la réforme et demande au ministère l’abrogation de celle-ci. SUD Éducation revendique :

 

  • une baisse du nombre d’élèves par classe : 20 élèves maximum par classe, 16 en éducation prioritaire, 12 en SEGPA
  • Le maintien de la voie professionnelle au sein de l’Éducation Nationale
  • Le maintien et le développement de l’enseignement professionnel public sous statut scolaire
  • Une formation de qualité validée par des diplômes nationaux qualifiants
  • Des moyens avec le rétablissement des postes supprimés ces dernières années, indispensables à une véritable rénovation de la voie professionnelle initiale sous statut scolaire de façon à ce que les lycéen-nes puissent avoir accès à un enseignement pluri-culturel véritablement émancipateur.

Pour SUD Éducation, Il est urgent que soit redéfinie, en concertation avec les personnels enseignants, une politique éducative qui place les intérêts de l’élève au centre des objectifs de formation et préserve l’indépendance du lycée professionnel face à l’intrusion de plus en plus prégnante des entreprises locales au détriment d’une politique de formation nationale cohérente à long terme.


Télécharger l'appel