Recherche

Agenda militant

<< Oct. 2017 >>
LMMJVSD
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

Faits marquants en image

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui1977
mod_vvisit_counterHier5502
mod_vvisit_counterCette semaine29666
mod_vvisit_counterLa semaine dernière30503
mod_vvisit_counterCe mois-ci68493
mod_vvisit_counterLe mois dernier102076
mod_vvisit_counterCumul7227427

 , 

Luttes

logo SNEP

logo SNES

logo SNU.EP

logo SNALC

 

Le 17 juin

Bloquons Blanquer :

Appel à la grève des examens

 

 

 

tract intersyndical d'appel à la grève des examens 17 juin 2019Depuis plusieurs mois, les personnels de l’éducation se mobilisent dans de nombreux établissements de l’académie de Caen et se sont rassemblés dans des actions nationales d’ampleur.


Que ce soit du côté des parents d’élèves ou des enseignants, l’inquiétude et la colère sont grandes devant les réformes du lycée et du baccalauréat, de la voie professionnelle, la loi dite de la « confiance » et l’ensemble des transformations du système éducatif imposées par le Ministre.


Tout ce qui est entrepris par Blanquer concourt à accroître des inégalités qui sont contraires aux fondements de la république, que ce soit :

 

  • les inégalités d’implantation des enseignements de spécialité et des options de la réforme du lycée ;
  • les difficultés d’emploi du temps, tant pour les enseignants que pour les élèves,
  • le rythme effréné des évaluations et un baccalauréat à valeur locale,
  • les familles de métiers, la promotion du tout apprentissage et la suppression de nombreuses sections Gestion Administration en voie professionnelle ;
  • les incidents récents qui ont marqué Parcoursup ;
  • les sureffectifs des classes et les suppressions de postes en collège ...


Devant la gravité de la situation, les organisations syndicales représentatives appellent tous les personnels à poursuivre les actions locales, à se réunir en assemblées générales pour organiser la grève le 17 juin, premier jour des épreuves du baccalauréat, et  décider des suites, pour :


✔ une revalorisation des rémunérations ;
✔ le retrait des réformes des lycées et du baccalauréat ;
✔ le retrait des projets de loi « école de la confiance » et « Fonction publique ».


Si le Ministre persistait dans son refus d’ouverture de discussions rapides, il porterait la responsabilité d’une perturbation dans le déroulement des examens.

 


Télécharger le tract

 

 



 

 

Préavis de grève Solidaires Fonction Publique

 

Monsieur le Ministre,
L’Union syndicale Solidaires Fonction Publique dépose un préavis de grève pour les journées allant du 1 er au 30 juin (de 00h00 à 24h). Ce préavis concerne l'ensemble des personnels titulaires, stagiaires, contractuels et auxiliaires des trois versants de la fonction publique et des établissements publics (y compris ceux présentant un caractère industriel et commercial) ainsi que les personnels titulaires et non titulaires de droit public exerçant leurs fonctions dans les sociétés anonymes et les établissements d’enseignement privé.


Ce préavis concerne également tous les personnels travaillant dans les assemblées parlementaires. Solidaires dénonce depuis de nombreux mois les orientations générales du gouvernement en matière de droits des agent-e-s et salarié-e-s. Ces orientations, malgré les revendications portées par les mouvements sociaux, ne subissent aucun changement.


Solidaires dénonce également toutes les orientations concernant la fonction publique et les services publics : abandons de missions de services publics et fermetures de sites laissant sur le côté une partie de  la population et augmentant encore les inégalités, 120 000 suppressions d’emplois sur le quinquennat, remise en cause du statut de la fonction publique notamment à travers la volonté de recours accru aux contractuels, synonyme de précarité, rémunération au mérite allant à l’encontre de la notion de service public...


Solidaires demande le retrait du projet de loi qui a fait l’objet d’un vote unanime « contre » des organisations syndicales lors du Conseil Commun de la Fonction Publique le 15 mars et qui est en phase d’examen par les Assemblées.


Ces orientations sont néfastes à l’ensemble de la population puisqu’elles entraîneront la disparition de trop nombreux services publics. Elles dégradent par ailleurs chaque jour les conditions de travail des agent-e-s dans les services.
Ce préavis est destiné à permettre à tous-tes les agents-es de la fonction publique qui le souhaitent, de participer aux mobilisations dans les nombreux secteurs en lutte, d'exprimer et faire prendre en compte leurs revendications en matière de recrutements, de missions, de conditions de travail, d'évolution salariale...


Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma parfaite considération.


Pour l’Union Syndicale Solidaires Fonction Publique


Télécharger le préavis