Luttes

 

Communiqué Sud éducation Calvados

APPEL À RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN MARDI 24 OCTOBRE DÈS 8H

DEVANT LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE CAEN

 

 

 

Ce mardi 24 octobre, au Tribunal de Grande instance de Caen, l’un de nos camarades de SUD Éducation 14 sera entendu par la justice dans le cadre d’un procès pour diffamation publique intenté par deux professeurs de l’université de Caen.

Le 3 mai 2023, en pleine mobilisation contre la réforme des retraites du gouvernement et dans le cadre de l’expulsion de l’occupation du bâtiment E de l’université Caen-Normandie, occupé jusqu’au 17 avril par des étudiant·es mobilisé·es, la section universitaire de SUD Éducation 14 a pris la décision de relayer, à la communauté universitaire, un communiqué de plusieurs pages de ces étudiant·es donnant leur version de cette occupation.

La section universitaire de SUD Éducation 14 estimait que le personnel de l’établissement devait pouvoir accéder à cette parole étudiante. Appartenant également à la communauté universitaire, les étudiant.es mobilisé.es ne disposaient en effet d’aucun moyen d’expression permettant de faire face à la puissance médiatique et institutionnelle déployée pour traiter de l’expulsion du bâtiment E.

Ce sont des termes employés dans ce communiqué des étudiant·es qui vaut à notre camarade de SUD Éducation 14 de se retrouver dans un procès pour diffamation publique.

Ce procès résulte d’une nouvelle attaque contre la liberté d’expression et d’information syndicale qui est un prérequis indispensable au fonctionnement démocratique de nos institutions.

Nous apportons notre soutien plein et indéfectible à notre camarade.

Et nous vous invitons à être nombreux·ses ce mardi 24 octobre dès 8h devant le TGI de Caen afin de soutenir notre camarade de SUD Éducation !

 


Télécharger le communiqué



logo FSU 14 - 2023

logo SGEN CFDT Normandie - 2023

 


logo UNSA Education Normandie - 2023

logo SNCL

Rassemblement en hommage à l'attaque d'Arras

Dimanche 15 octobre à 14h - Place de la République

Nous avons pris connaissance de la tragédie d’ARRAS, dans laquelle trois personnels d’un établissement scolaire ont été sauvagement attaqués au couteau par un ancien élève. À l’heure actuelle, l’une des victimes est malheureusement décédée, et les deux autres sont dans un état sérieux, voire critique.

Une fois de plus, la communauté éducative se retrouve être la cible d’attaques meurtrières, c’est au moins la quatrième attaque à l’arme blanche en moins de 3 ans.

Nous sommes sous le choc de cet acte barbare, qui aurait pu toucher n’importe quel autre établissement du territoire.

L’intersyndicale éducation du Calvados apporte tout son soutien aux victimes, à leurs proches, à leurs familles, ainsi qu’à l’ensemble des personnels et élèves de l’établissement.

Nous invitons tous les personnels à un rassemblement d’hommage dimanche 15 octobre à 14 heures Place de la République à Caen.


logo FSU 14 - 2023

logo SGEN CFDT Normandie - 2023

 


logo UNSA Education Normandie - 2023

Le 13 octobre : Toutes et Tous en grève!

Appel de l'intersyndicale du Calvados

appel intersyndicale éducation - 13 octobre 2023L’intersyndicale interprofessionnelle appelle à une journée de grève et de manifestation le vendredi 13 octobre 2023 contre l’austérité et pour l’augmentation des salaires, des pensions et l’égalité femme-homme. Alors que la colère contre la réforme des retraites est toujours intacte, saisissons-nous de cette journée pour demander l’ouverture de négociations urgentes sur les salaires et les pensions.

 

Manifestation à Caen
10 heures 30 Place Saint-Pierre

 

Avec plus d’une décennie du gel de la valeur du point d’indice et dans le contexte inflationniste (+4,8% en août, 11,1% pour les produits alimentaires, soit 21% en deux ans), les salaires dans la Fonction publique sont dans un état désastreux. On assiste ainsi à une accélération de l’appauvrissement et du déclassement des agents et agentes. Les mesures salariales de 2022 et 2023 sont insuffisantes et ne permettent pas de compenser le rythme actuel de l’inflation et sont loin d’apporter une réponse à la dégradation salariale sans précédent des carrières.

 

POUR l’indexation de la valeur du point d’indice sur l’inflation

 

Pour les enseignant·es, les mesures indemnitaires de l’an dernier sont notoirement insuffisantes et le Pacte ne constitue en rien une revalorisation. Du travailler plus pour gagner un peu plus alors que la charge de travail des personnels est déjà très lourde. Le Pacte risque de renforcer les inégalités salariales entre hommes et les femmes et peut créer à nouveau un fossé entre le Premier et Second degré. Outil de management qui a pour fonction de faire dépendre une partie de la rémunération des hiérarchies locales, il ne peut que renforcer la désaffection par les
étudiant·es des concours. Le milliard d’euros prévus pour le Pacte doit servir à des mesures de revalorisation sans contreparties.


Tous les métiers de l’éducation doivent être revalorisés sans contreparties, CPE, infirmièr·es, Psy-EN, Assistant·es sociaux·ales et agent.es administratif·ves.

 

POUR la revalorisation de toutes les carrières

 

Rémunération insuffisante, conditions de travail dégradées, temps partiels imposés, menaces de fusion avec les AED, le constat de rentrée révèle un véritable mépris pour les AESH. La reconnaissance du métier d’AESH passe par la création d’un statut d’AESH de catégorie B de la Fonction publique, avec une réelle progressivité des carrières. La promesse d’une école inclusive passe par le renforcement du service public de l’Education nationale, avec des personnels reconnus dans des carrières valorisées.

POUR la défense du service public de l’Education nationale


L’intersyndicale éducation de Calvados appelle les personnels à se mettre massivement
en grève et à se joindre au cortège intersyndical à Caen 10 heures 30 Place Saint-Pierre

Télécharger le tract


Recherche

Faits marquants en image

En ligne actuellement

Nous avons 38 invités en ligne