Luttes

 

 

 

 


Journée collèges morts:

Lundi 21 novembre

 

 

 

Le 8 septembre dernier, Jean-Léonce Dupont, Président du Conseil Départemental, annonçait lors d’une conférence de presse une modification de la carte scolaire du Département.


Sans concertation avec les principaux intéressés, personnels et parents d’élèves, ni même avec les services de l’Éducation Nationale qui ont pris connaissance de ces décisions quelques jours avant, le Conseil Départemental décide de :


>modifier la sectorisation du collège Lechanteur au profit du collège Pasteur de Caen


>proposer la double sectorisation aux élèves des collèges Dunois de Caen et Guillemot de Mondeville au profit des collèges  Pasteur et Brunet de Caen


>modifier la sectorisation du collège de Bretteville sur Laize au profit des collèges de Potigny et Saint-Martin de Fontenay


>modifier la sectorisation des collèges Laplace et Gambier de Lisieux, des collèges de Mezidon et Saint-Pierre-en-Auge


>fermer le collège du Val de Vire à Vire


Les arguments conduisant à ces propositions ne sont pas acceptables :

 

>la baisse démographique n’est pas inéluctable et pourrait être à la faveur des élèves en permettant d’augmenter le taux  d’encadrement (adultes par élèves, élèves par classe...).


>la mixité sociale est un paravent : elle sert d’argument pour fermer le collège du Val de Vire, comme cela l’a été pour fermer le collège de Colombelles, mais elle est occultée quand il s’agit de proposer une double sectorisation qui touchera, on le sait, les élèves les plus investis scolairement ou issus de familles les plus favorisées.

 

>là où les besoins sont importants, comme au sud de Caen, aucune ouverture de collège n’est prévue. Nous ne pouvons accepter des décisions qui révèlent le manque d’ambition quant à l’attractivité  du Département, une politique de destruction des services publics là où on en a le plus besoin, une politique court- termiste et autoritaire qui ne se préoccupe pas des intérêts des élèves.

 

Ce projet doit être débattu pour avis consultatif lors du CDEN qui se tient lundi 21 novembre à 17h.

 

Nous appelons les personnels des collèges du Calvados à une journée « collège mort » / grève lundi 21 novembre.
Nous pourrons nous retrouver
en Assemblée Générale de discussion à 13h30
et en rassemblement à la Préfecture à 16h30.

Nous appelons les parents d’élèves à nous rejoindre à cette occasion.

Télécharger le tract



Appel des organisations syndicales CGT-Solidaires-FO-FSU du Calvados

 

Salaires, emplois, conditions de travail


Toutes et tous en grève le 18 octobre !

 

 

 

Les questions salariales, sociales et les conditions de vie et de travail sont au centre des préoccupations des travailleuses et travailleurs de ce pays. Dans le Calvados, les mobilisations se multiplient. Les salariés et leurs syndicats s’organisent au plus près des lieux de vie et de travail. La réussite de la mobilisation du 29 septembre en est la parfaite illustration.

 

Nos organisations dénoncent l’irresponsabilité du patronat qui refuse de répondre aux légitimes revendications des salarié.es alors qu’il engrange des profits records !

 

Ayant choisi son camp, le gouvernement se déchaîne contre le mouvement social en privilégiant les bénéfices faramineux de Total et autres profiteurs de crise du CAC 40.

 

Il est clair que la Première Ministre joue la carte du pourrissement du mouvement des salarié.es de Total et Esso Exxon Mobil et tente de dresser les travailleurs, les citoyens et les usagers contre les grévistes.

 

L’annonce de la réquisition est une attaque intolérable et honteuse contre le droit de grève. Cela démontre, s’il fallait le rappeler, le cynisme du macronisme à l’égard du monde du travail. Cette provocation nécessite une réponse unitaire et large des travailleur-se-s.

 

Les organisations départementales CGT, FO, FSU, Solidaires revendiquent immédiatement :

  • L'augmentation immédiate du SMIC porté 2000 € brut par mois,
  • De réelles augmentations de salaires dans les entreprises,
  • L’augmentation du point d’indice dans la fonction publique,
  • Le respect du droit de grève et l’arrêt immédiat des réquisitions dans le secteur des raffineries et l’énergie.

En ce sens, nous appelons à la mobilisation de toutes et tous dans le Calvados par la grève et les actions, le mardi 18 Octobre dans toutes les entreprises et administrations du département du Calvados (Exemple au Rectorat à 10h30 avec l’Éducation, avec les cheminots, chez CENEXI, etc.)


RASSEMBLEMENT INTERPRO A CAEN à 17h30 devant la Préfecture

 

Des assemblées générales doivent se tenir dans les entreprises et administrations afin d’intégrer à cette journée interprofessionnelle, les revendications locales au plus près des salarié.es et de réfléchir d’ores et déjà aux suites larges et puissantes à donner à cette mobilisation.

 


Télécharger le tract intersyndical


Recherche

Faits marquants en image

En ligne actuellement

Nous avons 70 invités en ligne