Recherche

Spécial précaires

Faits marquants en image

Luttes

Action publique 2022

Contractualisation : le projet du gouvernement pour s’attaquer aux droits des personnels dans l'Éducation nationale

 

Le 15 mai 2018, le ministère de l'Action et des Comptes publics présentait aux syndicats, dont Solidaires Fonction publique, un document intitulé « Comment améliorer et développer le recours au contrat dans l'emploi public », dans le cadre du plan Action Publique 2022. Il y a pourtant déjà actuellement 1 personnel sur 4 sous contrat dans l’Éducation Nationale !

 

 

Supprimer des postes aux concours...


La stratégie du gouvernement est manifeste : baisser le nombre de postes au concours de l’enseignement et supprimer des postes de fonctionnaires pour imposer un recours accru aux contractuel-le-s d’ici 2022.


Par ailleurs, certaines missions pourtant primordiales et correspondant à des besoins permanents telles que l’accompagnement des élèves en situation de handicap, l’accompagnement pédagogique et éducatif ou encore la surveillance des élèves sont déjà intégralement prises en charge par des personnels sous contrat et ne font pas l’objet d’emploi statutaire.

 

Lire la suite...


Nouvel arrêté Licence

Des formations à deux vitesses !

 

SUD éducation vient de prendre connaissance du projet d’arrêté licence du gouvernement : le constat est sans appel ! Dans la continuité de la loi ORE, le gouvernement poursuit son entreprise de destruction de l’enseignement supérieur.

 

Le cadre national des diplômes vole en éclat


Les modalités d’évaluation sont sorties de l’arrêté sur le cadre national des diplômes. Plus qu’une simple modalité d’écriture, cela résume tout le projet gouvernemental. En effet, liberté est laissée aux établissements d’enseignement supérieur de définir librement le contenu, l’organisation, les modalités d’évaluation des mentions de licence. Il ne reste du cadre national que le nom du diplôme. Gageons que dans quelques années il sera donc question de réformer aussi cela au nom du bon sens. En effet, certaines licences n’auront de commun que le nom et les 180 ECTS qu’elles représentent.

 

 

Lire la suite...


Référé de la Cour des comptes, réponse des ministres

Formation des enseignant-e-s :
il y a anguille sous roche

 

La fédération SUD Éducation a pris connaissance du référé de la Cour des comptes aux ministres de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et de la recherche rendu public le 4 juin, ainsi que de la réponse des ministres, concernant la formation des enseignant-e-s.


La fédération SUD Éducation revendique depuis la réforme de 2008 le retour du concours externe au niveau licence et deux années de formation, rémunérées, comme Fonctionnaire stagiaire. Mais les annonces des ministres ne vont pas du tout dans le sens de ces revendications. Elles ne concernent que les épreuves d’admissibilité, les épreuves d’admissions restant prévues pour l’année de M1, voire l’année de M2.


Plusieurs éléments nous paraissent extrêmement inquiétants dans les demandes de la Cour des comptes comme dans la réponse des ministres :

  • la réduction du nombre des ESPE
  • la formation à un enseignement bivalent ou polyvalent pour les professeur-e-s du second degré
  • le flou entretenu sur l’année des épreuves d’admission, qui pose un certain nombre de questions sur le statut des admissibles : statut d'étudiant, fonctionnaire stagiaire ? Au-delà se pose la question de la rémunération des concerné-e-s et l'avenir même du statut de fonctionnaire stagiaire
  • le flou entretenu sur « le positionnement comme sur la nature des concours » (courrier des ministres)

 

Lire la suite...

Agenda militant

<< Sept. 2018 >>
LMMJVSD
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui931
mod_vvisit_counterHier2368
mod_vvisit_counterCette semaine931
mod_vvisit_counterLa semaine dernière13380
mod_vvisit_counterCe mois-ci43284
mod_vvisit_counterLe mois dernier74124
mod_vvisit_counterCumul6517520

 ,