Recherche

Calendrier des stages et AG

<< Juil. 2020 >>
LMMJVSD
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Derniers articles

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui3891
mod_vvisit_counterHier10528
mod_vvisit_counterCette semaine44041
mod_vvisit_counterLa semaine dernière54682
mod_vvisit_counterCe mois-ci85474
mod_vvisit_counterLe mois dernier192517
mod_vvisit_counterCumul9680052

 , 

Luttes

Les IEN, non seulement ne nous sont d’aucune aide,
mais mentent et nous mettent la pression !


Communiqué de SUD Éducation Calvados et Solidaires - 4 mai 2020

 

communiqué de SUD Education calvados 3 mai 2020Le mercredi 29 avril, dans toutes les réunions de directrices et directeurs, au lieu d’apporter un minimum d’aide, les IEN ont menti et rajouté un stress inutile et malveillant.

 

« Pas besoin d’attestation employeur »

 


Ah bon ? Tous·tes les salarié·es doivent se munir d’une attestation employeur et nous, il nous suffirait de faire les yeux doux aux gendarmes ? Pour donner des ordres en veux-tu, en voilà, iels sont là mais pour assumer leurs responsabilités, y a plus personne.

 

Par ailleurs, aucun protocole sanitaire n’a encore été établi, on ne sait pas non plus dans quel état sont les locaux (serait-ce la raison de leur réticence à nous envoyer un petit bout de papier ?).

 

Évidemment, nous ne pouvons que vous conseiller de participer à vos conseils à distance.

 

« Il faut démarrer des nouveaux apprentissages ! »

 

Ya ka bien sûr ! Un groupe sur deux sera présent, certain-es travailleront à distance, d’autres seront présent-es tous les jours et on aura affaire à tout un panel d’autres possibilités. Sans parler de la découverte d’une école devenue anxiogène, transformée en prison sanitaire. On imagine sans peine la disponibilité des élèves !
Quant à la nôtre, n’en parlons pas. Où est le motif impérieux de rétablir du lien, du social ? Et si vous nous laissiez décider puisque vous ne serez pas à notre place et que notre mission est déjà impossible?

 

« Remplissez vos fiches d’avenant au projet d’école avant mardi 5 »

 


Quoi !? C’est ça la priorité ? Fliquer les enseignant·es, des fois qu’iels seraient bien planqué·es depuis le début du confinement. C’est bien connu, nous sommes des flemmard·es ...
Les IEN sont inutiles depuis le début, et s’évertuent maintenant à nous maintenir la tête sous l'eau. Quelle nécessité et urgence y aurait-il à coucher noir sur blanc les objectifs pédagogiques des miettes d’école restantes ? Dans une semaine, nous devrons garantir la mise en pratique de 53 pages de protocoles sanitaires inapplicables que nous n’avons même pas reçues et on nous demande de remplir des fiches d’objectifs pédagogiques !!!

 

« Aucun conseil d’école » « Le droit de retrait ne s’applique pas »


Mais pour qui se prennent-iels ? Un conseil d’école extraordinaire peut se tenir à la demande de la moitié de ses membres. Ce n’est pas à l’IEN d’en décider.


A SUD Éducation 14, nous vous incitons à les demander, ils seront  l’occasion de confronter toutes les difficultés et de décider si les conditions de la réouverture sont réellement réunies. Il faut alors demander à étudier le DUER (Document Unique d’Évaluation des Risques) et inviter un·e ISST (Inspecteur ou Inspectrice de Sécurité et Santé au Travail) à venir le remplir avec nous. Comment décider si les conditions sont réunies pour ouvrir une école si les risques n’ont pas été évalués ? Le Ministre de l’Éducation s’est fait un plaisir de répéter que les établissements ne rouvriraient que si les conditions étaient   satisfaisantes, mais personne ne veut prendre la peine de vérifier ! Ne vous inquiétez pas pour la hiérarchie, elle a ouvert son parapluie... Mais nous, si nous nous laissons faire, serons désigné·es  responsables de l’aggravation de la pandémie et peut-être des morts qui y seront liées.

 

Quant au droit de retrait, nous avons plus d’un motif raisonnable de penser que la situation présente un danger grave et imminent pour notre vie ou notre santé. Entre ces dangers graves liés au COVID-19 (être contaminé·es ou le transmettre) et les risques psycho-sociaux générés par cette rentrée, nous ne savons pas lesquels sont les plus dangereux.


Ce n’est pas aux IEN de faire la loi, et ce sera leur responsabilité qui sera engagée en cas de refus de reconnaître le danger.

 

Ouvrons, nous aussi, les parapluies. Protégeons-nous juridiquement. Remplissons les fiches RSST, puis exerçons notre droit de retrait. Les protocoles seront inapplicables : les catastrophes qui arriveront ne seront pas de notre fait.


Bien évidemment, les IEN ne font que répercuter la pression subie d’en haut. Rompons la chaîne ! Prenons le temps de réfléchir aux risques que l’État fait courir à la population par notre intermédiaire. Prenons nos responsabilités et alertons.

 

 

 


Télécharger le communiqué




Mesures de carte scolaire concernant les Enseignants Spécialisés des RASED

Courrier au DASEN de l'AREN 14, l'AME.com et l'AFPEN 14-61


AREN 14 (Association des Rééducateurs de l'Education Nationale du Calvados)
Enseignants Spécialisés pour l'Aide à Dominante Rééducative/Relationnelle


AME.COM (Association des Maîtres E Calvados, Orne, Manche)
Enseignants Spécialisés pour l'Aide à Dominante Pédagogique


AFPEN 14-61 (Association Française des Psychologues de l'Éducation Nationale)

 

Objet : mesures de carte scolaire concernant les Enseignants Spécialisés des RASED


Caen, le 25/04/2020
À M. le Directeur Académique des Services de
l'Education Nationale du Calvados


Monsieur le Directeur Académique,


Nous vous adressons ce courrier pour vous faire part de nos inquiétudes. Nous sommes en ce moment même pleinement mobilisés pour tenter de maintenir un lien avec les élèves les plus fragiles, en utilisant, comme l’ensemble de nos collègues, nos moyens personnels avec beaucoup d’inventivité et de professionnalisme. Or, dans le même temps, nous apprenons la fermeture de 4 postes RASED sur le département. Certes ces postes étaient vacants actuellement mais ne sont pas voués à le rester. Comme vous le savez, tout enseignant spécialisé ayant le CAPASH (quelle que soit son option) ou le CAPPEI, peut maintenant postuler sur un poste RASED.


L’école inclusive a besoin des dispositifs RASED et de ses enseignants spécialisés, à plus forte raison quand la situation inédite que nous traversons maintient les élèves à domicile et renforce un peu plus l’impact des déterminismes sociaux. Nous ne pouvons qu'imaginer l'ampleur du travail de reconstruction du lien à l'école qu'il nous faudra soutenir, accompagner...
Dans le message vidéo du 29 mars 2020 adressé aux enseignants et aux enseignantes, Monsieur le Ministre de l’Education Nationale insiste sur l’importance de la bienveillance et de la résilience et souhaite que nous fassions en sorte que toutes les relations se fortifient. Nous ne pouvons qu’approuver ces propos qui disent l’absolue nécessité de préserver et de construire des liens de qualité entre les humains dans le cadre de l’école.Ceux de nos élèves qui rencontrent des difficultés, auxquels les personnels des RASED apportent déjà de l’aide, et ceux que la situation aura fragilisés auront besoin d’attention et d’accompagnement au plus près.


Ainsi, nous vous demandons urgemment de soutenir et renforcer les RASED du département: en revenant sur ces 4 suppressions de poste mais également en accordant des départs en formation CAPPEI sur des postes support au sein des RASED et en déployant des Réseaux d'Aide complets dans les zones désertées où les équipes sont souvent démunies ...


Nous avons, Monsieur le Directeur Académique, le même objectif, à l'heure de l'école inclusive : « ne laisser aucun élève sur le bord du chemin ». La réussite de tous les élèves passe donc par le renforcement des RASED !


Nous vous remercions par avance de l’attention portée à ce courrier et de nous répondre le plus tôt possible.


Dans l'attente, nous vous prions de croire, Monsieur le Directeur Académique des Services de l'Education Nationale, en l'expression de nos sentiments respectueux.


Les membres de l'AREN14
Les membres de l’AME.COM
Les membres de l’AFPEN 14-61

 


Télécharger le communiqué



Reprise le 11 mai?

Organisons des AG d'établissement

 

 


Pour SUD Education 14, la reprise annoncée pour le 11 mai est inenvisageable en l’état actuel des choses.


Nous voulons tout mettre  en œuvre pour résister à l'administration qui est prête à sacrifier la santé de nos élèves et la notre pour nous faire sortir du confinement à des fins uniquement économiques.


Qu'en pensent les collègues? Certain-es souhaitent iels reprendre? Dans quelles conditions? Quelle est la proportion de collègues qui refusent de participer à la deuxième vague?

 

SUD Education 14 appelle tous ses adhérent-es à prendre la température dans son établissement en organisant  une


AG VIRTUELLE D'ÉTABLISSEMENT intégrant AED, AESH, profs, en bref tous les personnels -y compris des collectivités territoriales : ATSEM, personnels de la cantine, du nettoyage... -


Techniquement, on vous conseille Jitsi, plateforme plutôt efficace. Dans tous les cas, ne surtout pas utiliser les moyens de communications de l'administration (mail pro, iprof…). Il vaut mieux couper la vidéo, prendre des tours de parole, prévoir un horaire compatible avec la vie des familles.


Nous attendons vos retours pour construire la riposte en intersyndicale.


En attendant, vous pouvez vous inscrire à nos formations sur le droit de retrait (cf prochaines informations)


SUD Education Calvados 14