Luttes

Compte rendu de SUD Éducation Calvados et Solidaires

réunion de la DSDEN suite aux annonces ministérielles du 13 janvier

1er février  2022

 

On adooooore le dialogue social


Présentes en visio: DASEN, SG, 1 SNU, 1 FSU, 1 UNSA , 2 UNSA, 1 SUD, 2 CGT Educ’action

Masques

•1000 cas déclarés/jour sur le département du Calvados tout public confondu (élèves et personnels)
ratio 1100 = 1000 élèves, 100 personnels
6000 cas /semaine


• pas de retour négatif sur l’accès aux autotests


• 50 masques type 2 cette semaine/personnel
Brigade : boîte de masques sur l’école de rattachement


•FFP2 : 2 masques/jr sur demande via la lettre d’info de la semaine dernière
Priorité pour les mater (PE, AESH et ATSEM)


•Masques inclusifs : 3 masques/enseignant-es et AESH.
Priorité mater et CP. Voir avec les direction d’établissement pour les élèves malentendant-es dans les Établissements médico-sociaux et établissements du secondaires.


•attestation de travail pour obtenir des autotests pr les PE et AESH/ reçue par les directions d’école
2 nd : chef-fes d’établissement réalisent l’attestation


•Personnels infirmiers
17/01 début d’envoi d’un kit de 2 boîtes de 50 masques, lunettes, FPP2, charlottes, blouses.../personnel infirmier. 2ème envoi similaire à la rentrée des vacances d’hiver.

 

Capteurs de CO2

Région : 3 capteurs/lycée


Département du Calvados : équipement en 2 vagues d’ici aux vacances puis après
Priorité : salle de restauration
2ème capteur en fonction des besoins : salle de permanence par exemple


École : Préfet, courrier à l’attention des maires. Des collectivités territoriales se sont engagées.
Augmentation des collectivités qui se sont engagées : 1er et 2nd : + 60 % ok, et d’autres pour lesquelles la réflexion est en cours.(attention, a priori, ces 60 % prennent en compte les 100 % collèges et lycées, il y a donc peu d’écoles concernées)

 

Liste complémentaire (LC)

Calvados : recrutement 18 professeur-es des écoles sur liste complémentaire. Déjà contacté-es. Et en fonction de leur situation, possibilité d’être à 50 %.
Situation de deux personnes qui étaient contractuelles et qui sont recrutées sur LC.
Les 18 professeur-es sont en classe en binôme cette semaine pour une prise effective après les vacances d’hiver. Pour les accompagner, un tutorat est mis en place. Et un ou plusieurs modules de formations auront lieu.

 

Non remplacement

Demande du SNU pour que les collègues soient prévenu-es le plus tôt possible.

 


Télécharger le compte rendu



Compte rendu de SUD Éducation Calvados et Solidaires

Commission Administrative Paritaire Départementale

des Professeur-es des écoles
20 janvier 2022

 

Recours PPCR


Présent-es :

DASEN, DASEN adjoint, Mme Picot-Campin, Mme Guibard (remplacement Mme Etienne)

6 IEN : M Delbaere, M. Pot-de-Vin, Mme Charton, Mme Marie, Mme Corbet, Mme Fargeton

 

Représentant-es syndicales : SNUipp 4, SGEN 2, SUD 1 UNSA 1

Déclarations du SNUipp et du SGEN

DASEN : souhaite dialoguer

 

Débat autour du groupe de travail GDDE, groupe de discussion des directeurs d’école qui est maintenant le seul GT 1er degré.

 

Secrétaire : représentante du SNUipp

 

 

Approbations des PV des CAPD

 

SGEN : -quelles notifications de décisions ?

-demande d’un nombre précis élèves sans suivi ?

SUD Educ : souhaite également recevoir des notifications de décision

DASEN : dit que pour les décisions individuelles, il ne peut pas y avoir de décision de notification, seulement une information.

Les modifications de SUD sont acceptées.

 

Recours sur les appréciations 2020-2021

 

365 RDV réalisés

5ème échelon : 59 RDV

8ème : 126

9ème : 180

 

77 ont donné lieu à une observation par les personnels évalués : 1/3 positives, 40 % neutres, 30 % d’observations négatives

 

2 saisines de la CAPD

 

Débat sur la notion satisfaisant/très satisfaisant : l’administration n’entend pas le caractère négatif de l’avis « satisfaisant ».

Toutes les OS votent contre le maintien des appréciations finales.

 

SUD Education : précise que s’il n’y a pas de statistiques concernant les appréciations des brigades, les OS mettront toujours en doute l’objectivité des évaluations des brigades.

L’administration refuse d’admettre la discrimination.

 

Questions diverses


SNUipp

1) Il est demandé aux collègues RASED de rester sur leur école de rattachement. Leur crainte est de devoir effectuer des remplacements : leurs interventions auprès des élèves identifiés sont-elles remises en cause ?

 

DASEN : pas forcément leur école de rattachement, pas de remise en cause des missions, pas d’obligation pour les collègues de remplacer

 

SUD : quid de la prise en charge des élèves par les AESH ou les ATSEM ?

DASEN :On ne demande pas aux AESH et aux ATSEM de prendre en charge une classe, seulement sur la base du volontariat

 

2) Les collègues souhaitant un temps partiel sur autorisation doivent justifier leur demande. Les temps partiels sur autorisation vont-ils être tous accordés à la rentrée 2022 ?

 

DASEN : demande de précision qui peut être faite notamment au regard des reconductions au bout de 3 ans. La situation a changé : manque de personnels.

 

3) Suite aux annonces du premier ministre, combien de collègues sur liste complémentaire vont être recrutés ?

 

Pas de réponse à l’échelon académique pour le moment.

 

SGEN

 

1.Pourriez vous nous indiquer quand seront livrés les masques FFP2 dans le Calvados ? Combien de masques par enseignant cela représente-t-il ?

 

Livraison pour le 1er : autour du 24/01 pour les masques de type 2 et FFP2. 2 FFP2/jour/4 jours Réassort avant les vacances de février.

 

2. Pourriez vous nous indiquer quand seront recrutés les enseignants contractuels, les

médiateurs et les vacataires administratifs ? Dans quelle quantité ? Et sur quel type

de contrat ?

 

17 contractuel-les jusqu’à la fin de l’année scolaire et 6 en cours de recrutement.

11 retraité-es

Candidatures de médiateur LAC (=aide aux directions d’école pour la Lutte Anti-Covid), 12 postes de médiateurs à pourvoir. 3 personnels administratifs pour aider les 3 titulaires à la gestion du remplacement.

 

3. Le ministère a décidé de mettre en place les vacances apprenantes pour les prochaines vacances d’hiver et de printemps. Est il possible de connaître le nombre d’enseignants qui ont participé à ce dispositif lors des vacances précédentes. Et ne pensez vous pas que la participation des enseignants serait plus forte si la rémunération était à la hauteur. Nous sommes actuellement la seule profession ou les heures supplémentaires sont moins bien payées que les heures ordinaires…

 

270 professeur-es pour le mois de juillet et d’août 2021. Ne savent pas s‘il y a une baisse. A priori non.

 

4. Année après année, la charge de travail des directeur augmente et leur pouvoir d’achat diminue. Que comptez vous mettre en place au niveau départemental pour garder une certaine attractivité du métier ? Constatez vous une difficulté croissante pour recruter des directeurs soit au travers d’un mouvement, soit au travers du recrutement sur profil ?

 

13 directeurs-rices font fonction sur 366 écoles. 9 faisant fonction en 2020 « se sont stabilisés » en 2021. Une trentaine de personnes présente à la réunion de préparation à la liste d’aptitude.

 

5. Les MAT doivent désormais accueillir les stagiaire pendant 20 jours et suivre 2 jours de formations. Ils restent cependant payés comme lorsqu’ils n’accueillaient les stagiaire que pendant 8 jours soit 150€ pour un M1 et 300€ pour un M2. Dans un contexte de baisse conséquence du pouvoir d’achat, considérez vous que cela est juste et là encore que comptez vous mettre en place pour garder une certaine attractivité ?

 

Langue de bois

 

6. Lors de la dernière campagne de promotion à laquelle nous avions été associés, nous avions repéré de très nombreuses erreurs dans les documents de travail. Maintenant que les  organisations syndicales ne sont plus impliquées dans le travail de vérification, quelles mesures de double lecture sont mises en place ?

 

DASEN : pas contente, n’a pas trouvé d’erreurs relevées dans les précédentes CAPD.

 

7. Suite à la volonté affichée du ministère de renouer le dialogue avec les organisations syndicales, avez vous prévu de réunir plus souvent cette CAPD ou avez vous prévu d’autres modalités de consultation ?


Revient sur la loi de transformation publique

 

SUD

  • Quel est le nombre de classes non remplacées par jour depuis la rentrée de janvier ? Peut-on avoir des informations concernant les classes ou dispositifs, y compris dans l’ASH, dont le remplacement n’est pas assuré depuis un certain temps (durée du non remplacement, nom des établissements, raisons) ?

En moyenne, un nombre d’absence 280/jr.

Aux alentours 70/80 classes/jour non remplacées. 1 Conseillère Pédagogique comme remplaçante.


  • Comment pouvez-vous prôner l’école inclusive et continuer de considérer les dispositifs et classes relevant de l’ASH comme non prioritaires lors des remplacements ?

L’ASH ne passe pas après. Les priorités de remplacement sont fixées : liées à la taille des écoles, et en évitant deux classes non remplacées sur le même site.

  • Combien de postes d’enseignant-es RASED et référent-es sont actuellement non pourvus ?

Il manque 3 Maître-sses E, 1 Maitre-sse G, 2 psyEN et tous les postes d’enseignant-es référent-es sont pourvus.

  • Combien y a-t-il actuellement de professeur-es contractuel-les ? Jusqu’à quelle date courent leurs contrats ?

 

jusqu’à juillet

 

  • Les professeur-es contractuel-les ont-iels une boite académique ? Reçoivent-iels les mails ostic ?

oui

 

  • Les contractuel-les recevront-iels la notification de fin de contrat sitôt leur contrat fini. En effet, elle est nécessaire pour ouvrir les droits à l’ARE ?

Oui très attention, dès la fin du contrat, on sait bien que c’est un point d’importance, le jour ou le lendemain.

 

  • Comme l’année précédente, les personnels contractuels ont remplacé des personnels remplaçants qui avaient assuré la rentrée de septembre, s’étaient projetés et avaient anticipé sur le long terme. Nous vous avions déjà alerté lors d’une précédente CAPD sur ce procédé sapant la santé mentale et l’investissement des personnels. Pourquoi persister dans cette façon de faire ?

Effectivement. Ca se fera avec la concertation des BD concerné-es. A la Toussaint 2021, cela a été fait avant les vacances.

 

 

  • Quand et dans quelles proportions, les diverses et récentes annonces ministérielles seront-elles appliquées dans le Calvados?

En attente du cadrage national pour la liste complémentaire

  • Nous nous réjouissons que les ATSEM ou AESH ne soient plus sollicité-es pour garder des groupes voire des classes au détriment de leurs droits et de leurs missions. Vous avez alors fait appel aux retraité-es alors que les taux de contamination étaient au plus haut ; puis maintenant aux maitres-ses RASED. Pourquoi, demain, ne pas envoyer les IEN et les conseillers et conseillères pédagogiques combler les manques ?

 

Infos supplémentaires



5542 élèves en situation de handicap (5999 l’année dernière), 1128 scolarisés dans des établissements spécialisés, 4414 scolarisés dans l’ordinaire. En gros, 2300 élèves avec notification d’accompagnement.

Parmi ces 2300, 5 % ne sont pas accompagné-es.




Télécharger le compte rendu



Déclaration de SUD Éducation Basse-Normandie et Solidaires

Commission Administrative Paritaire de l'Académie de Caen

des Professeur-es de Lycées Professionnels
1er février 2022



Dans le contexte actuel, tout est à dénoncer et nous le disions déjà lors de notre dernière déclaration : la dégradation des conditions de travail, l’application du 50ème protocole sanitaire, la diminution des moyens, les réformes scandaleuses, la malveillance institutionnelle, la violence (physique et/ou morale ) de plus en plus présente dans les EPLE, le mépris et l’abandon de Madame la Rectrice envers les usager·ères et les personnels des EPLE .
Les DHG arrivent dans les établissements et font apparaître globalement une nouvelle diminution de moyens, en particulier dans les lycées professionnels qui vont à nouveau subir les conséquences de la réforme les concernant. En dépit des affirmations de notre ministre, cette réforme a bien pour effet de supprimer des postes en plus de vouloir supprimer tout l’intérêt de la formation professionnelle : 5 heures de pratique professionnelle par semaine en bac pro : les élèves sont frustré·es et estiment qu’on leur a menti !

 

Malgré la crise sanitaire et ses effets, seulement 50 emplois sont créés dans l'enseignement. Mais 470 emplois d'enseignant·es sont supprimés dans un second degré déjà bien sous tension.

« 470 postes seront pris sur les emplois d'enseignant·es qui vont diminuer d'autant. Alors que la situation est déjà tendue dans les collèges et les lycées ce n'est pas une bonne nouvelle. Ce n'est pas la seule : 475 emplois en BTS seront couverts par des heures supplémentaires et le ministère veut aussi ajouter l'équivalent de 1800 postes d'enseignant·es en heures supplémentaires. Là aussi ce ne sera pas possible : il y a déjà des académies où le seuil légal maximum est atteint ». (article du Café Pédagogique)

Les moyens à la rentrée prochaine : suppression de postes de personnels enseignants en Normandie, suppression aggravée par l’injection de l’équivalent de postes en heures supplémentaires dans le secondaire. Du travail en plus pour les collègues, des moyens en moins : voilà de sombres perspectives pour une situation d’enseignement encore une fois dégradée. Ces pertes de moyens sont scandaleuses et montrent à quel point le ministre dédaigne la formation au sein des lycées professionnels. Comment notre ministre s’y prend-il pour que les moyens soient toujours en baisse ? Il RÉFORME. Il réforme, sans vergogne dans un total mépris, au détriment des conditions de travail et des élèves et des professeur·es. Nous exigeons l’abandon d’une gestion comptable de l’éducation dont les conséquences se sont encore aggravées ces dernières années, notamment en ce qui concerne la dégradation des conditions de travail des personnels.

 

Comment ne pas dénoncer la gestion de la crise sanitaire ? Annonces dans les médias, injonctions contradictoires et/ou modifiées, protocoles sanitaires inapplicables, communiqué par voie de presse au dernier moment, mise en danger de la vie d’autrui par les autorités administratives par manquement à l’obligation de l’employeur d’assurer la sécurité physique et mentale de ses agent-es.


Enfin, et en lien avec l’ordre du jour de cette CAPA, nous observons à nouveau une des conséquences du PPCR qu’avait prévues l’union syndicale Solidaires, dont fait partie SUD Éducation, ainsi que d’autres organisations syndicales qui avaient voté contre cette réforme : l’augmentation de la part de l’arbitraire dans l’évaluation des personnels. S’y ajoute l’obligation, pour les collègues qui veulent faire revoir leur appréciation, d’enclencher une procédure longue, lourde et fastidieuse. L’an dernier déjà, il était apparu qu’en conséquence peu de collègues avaient contesté leur appréciation, ( pour cette CAPA seulement 5 demandes de révision ) et encore bien moins étaient allé·es jusqu’au bout de la procédure, à savoir le recours devant la Commission Paritaire, si cette appréciation n’avait pas été revue avant. D’autre part, il était apparu en réunion CAPA qu’une forte majorité des contestations recevait une issue positive qui était alors évidente lors de leur examen en séance ; ce qui laisse à penser qu’un certain nombre de collègues qui n’ont pas eu le courage d’aller au bout de la procédure auraient pu obtenir satisfaction – et que le rectorat aurait dû leur donner raison bien plus tôt dans la procédure. Cette année seulement 5 contestations examinées lors de cette CAPA, mais une proportion encore plus grande de cas qui, en toute logique, devraient aboutir à une appréciation revue à la hausse : pourquoi donc les corrections à ces évaluations n’ont pas été apportées plus tôt ?
Cela montre bien l’absurdité de ce système d’évaluation tout au long de son déroulement et les conséquences dévalorisantes (financièrement et professionnellement) pour les personnels qu’il fragilise.

 


Télécharger la déclaration


Recherche

Faits marquants en image

A suivre

  • Chut n°2

  • Chut n°3 bis

  • Chut n°3

  • Chut n°4

  • Chut n°5

prev next

En ligne actuellement

Nous avons 55 invités en ligne