Recherche

Mouvement Inter

Vinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo Slider

Calendrier des stages et AG

<< Déc. 2019 >>
LMMJVSD
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

Statistiques

Depuis samedi 27 fevrier 2010

mod_vvisit_counterAujourd'hui95
mod_vvisit_counterHier6225
mod_vvisit_counterCette semaine37434
mod_vvisit_counterLa semaine dernière38186
mod_vvisit_counterCe mois-ci42364
mod_vvisit_counterLe mois dernier191478
mod_vvisit_counterCumul8036597

 , 


Action contre le décret de chasse aux chômeurs et chômeuses

Retour sur le Mardi 14 mai

Action contre le décret de chasse aux chômeurs et chômeuses

à l'initiative de Solidaires Précaires Chômeurs, La CGT chômeurs rebelles, la Koordination des Intermittents du Calvados

 

 

Une petite quarantaine de personnes dont 6 Solidaires ont participé à l'action de ce jour à l'initiative de Solidaires Précaires Chômeurs, de la CGT et de la KIC (intermittents). Nous avons investi le Pôle Emploi de Mondeville dans lequel nous avons fini par rentrer même si la direction de Pôle Emploi ne le voulait pas ( nous on est là, même si Pôle Emploi ne veut pas, nous, on est là....).

 

Nous avons distribué un tract de dénonciation des contrôles, proposé du café (prix libre) aux personnes qui entraient. Nous avons chanté, fait un petit discours pour dénoncer le système de sanctions du nouveau décret mis en application le 1er janvier.

Les médias nous ont boudé mais des intermittents ont filmé et vont faire circuler dans nos réseaux. L'idée par la répétition de ce genre d'action est de créer un évènement.

 

On recommence le 4 juin à partir de 9h devant la CAF de Caen.

On vous y attend nombreux et nombreuses.

 

 


Voir la vidéo du Mardi 14 mai


Communiqué contre la verbalisation des artistes samedi 6 avril
lundi 8 avril 2019


A Caen, le préfet, sur demande du maire, a décidé d'interdire les manifestations en centre ville, pour la journée du samedi 6 avril. Des effectifs importants de force de l'ordre étaient donc postés tout le long du périmètre interdit.

 

S'enfonçant toujours plus loin dans des réponses répressives à un problème politique, une colère sociale,  les forces de l'ordre ont verbalisé une douzaine d'artistes et leurs spectateurs et spectatrices samedi matin.

 

Les artistes intermittent-es appartenant à la KIC-Cip  (Koordination des Intermittentes du Calvados) ont rejoint très rapidement le mouvement des Gilets Jaunes de Caen. Ils accompagnent de leurs performances les  manifestations du samedi pour en faire un moment festif et pacifique, permettant également à toutes et tous de rejoindre ces marches hebdomadaires.

 

Mais ces artistes  ne se contentent pas d'assurer « l'ambiance ». Par leurs prises de paroles, ils et elles n'ont de cesse de dénoncer les injustices sociales, fiscales, environnementales, les réponses gouvernementales, la répression… Et c'est ce qu'ils et elles ont fait samedi matin avec leur « spectacle » le choeur de l'art mais rouge  en centre-ville, ils et elles ont chanté des chansons dénonçant le gouvernement. Mais rapidement, les forces de police sont arrivées en nombre, les ont nassé-es puis verbalisé-es, eux mais aussi leurs spectateurs et spectatrices avec des amendes de 135 euros par personne.

 

Nous dénonçons cette dérive autoritaire du pouvoir. Au- delà de l'interdiction de manifester, c'est la liberté d'expression même qui est ici en danger. Ce pouvoir va chaque semaine un peu plus loin dans la répression. Cela fait  déjà quelques années que Solidaires dénonce les différentes lois menaçant nos libertés publiques. Aujourd'hui, nous ne pouvons qu'en constater les résultats : l'entrave  de nos libertés fondamentales qui sont censées assurer la démocratie dans notre régime politique.

 

L'Union syndicale Solidaires sera aux côtés de toutes  celles et ceux qui subissent ces reculs graves et participera à toutes les actions et initiatives de soutien.

 


Télécharger le communiqué




Le Vrai/Faux de la réforme du lycée

Tract de SUD Education 44


tract réformes des lycées SUD Education 44 solidaires

 


Télécharger le tract



COMMUNIQUÉ DE PRESSE
SUITE AU VERDICT DES INCULP
ÉS DU 19 MARS

 

Aujourd'hui jeudi 21 mars, trois personnes, ayant participé à la journée de mobilisation interprofessionnelle du 19 mars appelée par l'Intersyndicale de lutte du Calvados    (CGT, FO, FSU, Solidaires) en coopération avec des Gilets Jaunes, sont passées en comparution immédiate et ont été condamnées à des peines de Travaux  d'Intérêt Général. Elles étaient toutes les trois présentes sur le point de blocage du rond-point de Soliers et ont été victimes ou témoins d'un forçage de barrage par une camionnette d'entreprise. Après avoir laissé leurs coordonnées à la Police pour témoigner, elles ont été convoquées au commissariat, mises en garde à vue et inculpées pour entrave à la circulation et participation à une manifestation non déclarée.


Nous rappelons que l'ensemble des actions de cette journée de mobilisation ont été déclarées en préfecture ; le formulaire de déclaration n'a pas été versé au dossier et  a été remis directement aux juges lors de l'audience. Finalement, c'est l'entrave à la circulation qui a été retenue à l'encontre de ces trois personnes.


Nous dénonçons ce verdict. Les trois personnes condamnées, Gilets Jaunes, ontparticipé à ces actions comme des centaines d'autres personnes, syndicalistes  comme Gilets jaunes, et n'ont rien fait de plus. Le signal perçu avec ce verdict est que nous pouvons donc toutes et tous être condamnés dans le cadre d'une  manifestation. Nous sommes donc face à la criminalisation d'une manifestation déclarée. Il s'agit pour le pouvoir de faire taire toute contestation à son encontre, n'ayant aucune autre réponse à apporter au mouvement social en cours que la violence et la répression. C'est une atteinte grave aux libertés fondamentales.

 

Les représentants des organisations syndicales
CFT, FO, FSU et Solidaires

 


Télécharger le communiqué